La rentrée littéraire selon Beigbeder

Qu’on apprécie ou non les autres facettes de Beigbeder, le personnage médiatique ou le romancier (j’ai personnellement un souvenir pénible de L’amour dure trois ans), on ne peut que s’incliner en revanche devant son talent de chroniqueur littéraire.

Je suis une fidèle lectrice de son billet mensuel dans Lire, souvent féroce, toujours drôle, décalé et pertinent. Il n’y a qu’ à lire pour s’en convaincre sa dernière chronique, Bilan ultime de la rentrée… A lire aussi Nous lisons les romans avant leur sortie (sur le décalage entre les lecteurs et les critiques littéraires) ou Le dernier salon où l’on n’écrit pas (sur l’ambiance d’un salon littéraire, en l’occurrence le festival Etonnants Voyageurs de Saint Malo).

Tokyo – Mo Hayder


Grey, une jeune anglaise au passé trouble, est obsédée par un film amateur tourné en Chine lors de l’invasion japonaise de 1937. Elle débarque à Tokyo, à la recherche de Shi Chongming, un vieux professeur chinois susceptible de détenir ce document. Sans ressources, Grey accepte un emploi dans un club à hôtesses et ne tarde pas à approcher l’univers terrifiant des Yakusas

D’un côté l’on suit les errements et les rencontres de la fragile Grey dans les bas-fonds de Tokyo, de l’autre on partage les doutes du jeune et orgueilleux Shi Chongming plongé dans l’horreur de Nankin. Ce récit à deux voix met en valeur deux personnages complexes et inquiétants, qui ont bâti leurs existences sur quantité de fêlures et d’obsessions. Tokyo est un bijou de noirceur au suspens implacable et au rythme dense, un roman étouffant et décapant à ne pas mettre entre toutes les mains: certaines scènes sont d’une violence inouïe et vous hanteront longtemps après avoir tourné la dernière page!

Editions Presses de la cité 2005, 425 pages, 20€
Sélection Polar du grand Prix des Lectrices de Elle 2006

Helen Fielding – Olivia Joules ou l’imagination hyperactive

2_etoiles.gif

Journaliste anglaise gaffeuse et encombrante, Olivia Joules est cantonnée aux pages “tendances”, quand elle rêve pourtant de grands reportages.
Alors qu’elle se trouve à Miami pour le lancement d’une crème de beauté, un terrible attentat ébranle la ville. Olivia se lance alors sur les traces du séduisant Pierre Feramo, qu’elle soupçonne
d’être un terroriste: est ce encore un effet de son imagination hyperactive?

Difficile de succéder à l’hilarante et désormais mythique Bridget Jones. Ce n’est pas Olivia Joules qui supplantera en tous cas la précédente
héroïne d’Helen Fielding. L’intrigue est peu crédible et laborieuse, les rebondissements répétitifs… Tout repose sur les épaules d’Olivia Joules, personnage sympathique mais bien trop fragile
pour porter ainsi le roman à bout de bras. Une lecture très légère, loin d’être indispensable!

Editions Albin Michel 2004, 368 pages,
19.80€


Deux romans dans votre boîte mail





En 2000, les éditions P.O.L proposaient aux internautes un roman feuilleton quotidien à lire en ligne, La république de Mek-Ouyes de Jacques Jouet. Chaque jour le lecteur recevait par mail un nouvel épisode du roman. Ont suivi deux romans de Martin Winkler Légendes et Plumes d’anges. Ces trois romans ont ensuite été publiés en version papier.

P.O.L renouvelle l’expérience avec la suite de La République de Mek-Ouyes (1 épisode par jour à partir du 26 septembre), puis avec un roman de Camille Laurens Tissé par mille (à partir du 17 octobre, 1 épisode par semaine).

Pour s’abonner gratuitement aux deux feuilletons: http://www.pol-editeur.fr/feuilleton/

Sorties poches Septembre/Octobre 2005



L’événement début octobre ce
sera la sortie en poche d’ Ensemble c’est tout d’Anna Gavalda, dont je vous ai déjà dit le plus grand bien ici. (J’ai lu, 8€, sortie le 3 octobre)

Sortent en poche 2 autres romans que j’ai eu également l’occasion de lire: Kiffe kiffe demain de Faïza Guene, très joli livre
lu pendant mes vacances, la critique tarde un peu…(Le livre de poche, 5€).
Et Caresse de
Rouge
d’Eric Fottorino, lu il y a quelques mois, très belle écriture mais je suis complètement passé à côté de l’histoire, que j’ai trouvé malsaine (Folio, 5.30€)

A signaler aussi la récente sortie en poche de quelques livres primés: Lire Lolita à Téhéran d’Azar Nafisi (Grand prix des
lectrices de Elle Document 2005), Une vie Française de Jean-Paul Dubois (Prix Femina 2004), Fred Hamster et Madame Lilas de Philippe Delepierre (Prix RTL/Lire
2004).

Le secret des abeilles de Sue Monk
Kidd dont j’ai entendu le plus grand bien sort également en poche le 3 octobre prochain (J’ai lu), il fera sans doute partie de mes prochaines
lectures.