Sorties Poches Mars 2014

Le roman du mariage – Jeffrey Eugenides (Points, 6 mars)

A l’université de Brown, au début des années 1980, une fille et deux garçons découvrent avec exaltation la littérature, le sexe, Roland Barthes et les Talking Heads. Mitchell tombe sous le charme de Madeleine, qui lui préfère Leonard… Tel un personnage de Jane Austen, la jeune femme se retrouve au cœur d’un dilemme amoureux. Mais les temps ont bien changé depuis l’époque d’Orgueil et Préjugés

——————————————————————————————————————————————————

Mon père est femme de ménage – Saphia Azzeddine (j’ai lu, 5 mars)

Polo a 13 ans quand il commence à raconter son quotidien que seul l’amour de son père vient illuminer, puis plus tard son amour pour les mots.

——————————————————————————————————————————————————

La maison d’hôtes (Retour à Cedar Cove 1) – Debbie Macomber (J’ai lu, 5 mars)

Après la mort de son époux, Jo Marie ouvre une maison d’hôtes non loin de Seattle et accueille les âmes en peine afin de retrouver le chemin du bonheur et de l’amour.




——————————————————————————————————————————————————

Bloody Miami – Tom Wolfe (Pocket, 6 mars)

Miami, c’est l’image la plus inquiétante et la plus contrastée de l’Amérique de ce début de siècle : riche et pauvre, flamboyante et violente, lumineuse et sombre. Elle offre un kaléidoscope de tableaux violents où se croisent Cubains, Russes, Américains, Nicaraguayens… C’est dans ce chaos urbain que Nestor, un jeune policier cubain de 26 ans, se retrouve mis au ban de sa communauté. On y rencontre aussi Magdalena – sa ravissante petite amie –, un psychiatre accroc au sexe – star des plateaux télé —, un professeur haïtien qui risque la ruine pour que ses enfants soient pris pour des Blancs, un chef de la police noir… Dans cet enfer cosmopolite, ce monde de damnés, Nestor trouvera-t-il son identité ? Cubain, américain ou… paria ?


——————————————————————————————————————————————————

06h41 – Jean-Philippe Blondel (Pocket, 6 mars)

Le train de 06h41, départ Troyes, arrivée Paris. Bondé, comme tous les lundis matins. Cécile Duffaut, quarante-sept ans, revient d’un week-end épuisant chez ses parents. Elle a hâte de retrouver son mari, sa fille et sa situation de chef d’entreprise. La place à côté d’elle est libre. S’y assied, après une légère hésitation, Philippe Leduc. Cécile et lui ont été amants vingt-sept ans auparavant, pendant quelques mois. Cela s’est très mal passé. À leur insu, cette histoire avortée et désagréable a profondément modifié leurs chemins respectifs. Tandis que le train roule vers Paris et que le silence s’installe, les images remontent. Ils ont une heure et demie pour décider de ce qui les attend…

——————————————————————————————————————————————————

Fleur de tonnerre – Jean Teulé (Pocket, 6 mars)

C’était au temps ou l’esprit des Lumières et le catéchisme n’avaient pas soumis l’imaginaire populaire aux lois de la raison et du Dieu unique. Partout en Bretagne, dans les forêts et les landes, sur les dunes fouettées par les vents fous de l’Atlantique, couraient les légendes les plus extravagantes. Le soir, au creux des fermes, on évoquait inlassablement les manigances des êtres surnaturels qu’on savait responsables de la misère et des maux qui frappaient sans relâche. De tous, l’Ankou, l’ouvrier de la mort, était le plus craint, et c’est cette terrible image qui frappa avec une violence inouïe l’esprit de la petite Hélène Jégado. Blottie contre le granit glacé des gigantesques menhirs, l’enfant minuscule se persuada qu’elle était l’incarnation de l’Ankou. Elle devait donc tuer tous ceux qui se trouveraient sur sa route et remplit sa mission avec une détermination et un sang-froid qui glacent le sang. Après avoir empoisonné sa propre mère qui l’avait surnommée « Fleur de tonnerre », elle sillonna la Bretagne, éliminant sans la moindre hésitation tous ceux qui accueillaient avec bonheur cette cuisinière si parfaite. Elle tuait tout le monde, hommes, femmes, enfants, vieillards et nourrissons. Elle empoisonnait dans les maisons, dans les presbytères, dans les couvents, dans les bordels. Et elle était si bonne, si compatissante aux chevets des mourants, que personne ne pouvait soupçonner un seul instant son monstrueux dessein. Au contraire, on plaignait cette personne si dévouée que la malchance conduisait toujours dans des familles victimes de la guigne. À laisser trop de traces, elle finit par se faire prendre, le jour où elle s’attaqua à un ancien juge, expert en affaires criminelles. Hélène Jégado reste la plus grande « serial killer » de France et, sans doute, du monde entier.

——————————————————————————————————————————————————

Complètement cramé – Gilles Legardinier (Pocket, 13 mars)

Lassé d’un monde dans lequel il ne trouve plus sa place, privé de ceux qu’il aime et qui disparaissent un à un, Andrew Blake décide de quitter la direction de sa petite entreprise pour se faire engager comme majordome en France, le pays où il avait rencontré sa femme.
En débarquant au domaine de Beauvillier, là où personne ne sait qui il est réellement, il espère marcher sur les traces de son passé. Pourtant, rencontres et situations hors de contrôle vont en décider autrement… Entre Nathalie, sa patronne veuve aux étranges emplois du temps, Odile, la cuisinière et ses problèmes explosifs, Manon, jeune femme de ménage perdue et Philippe, le régisseur bien frappé qui vit au fond du parc, Andrew ne va plus avoir le choix. Lui qui cherchait un moyen d’en finir va être obligé de tout recommencer…

——————————————————————————————————————————————————

Le palais de minuit – Carlos Ruiz Zafon (Pocket, 6 mars)

Calcutta, 1916. Dès leur naissance, les jumeaux Ben et Sheere sont séparés par un terrible drame. Sheere est confiée à sa grand-mère tandis que Ben est mis à l’abri dans un orphelinat. Il s’y fait six fidèles amis, avec lesquels il fonde la Chowdar Society. Cette fraternité secrète se retrouve dans les ruines de l’étrange Palais de Minuit. Le jour de leurs seize ans, Sheere et Ben sont réunis. Une ombre maléfique se déchaîne alors. Quelle est cette force qui s’attaque aux jumeaux ? Quel secret cache cette haine féroce ? C’est au cœur de l’ancienne gare de Calcutta que les membres de la Chowdar Society doivent découvrir la vérité. Dans ce lieu maudit, ravagé le jour même de son inauguration par un incendie qui a fait plus de cent morts, Ben et Sheere vont affronter les vérités de leur passé.

——————————————————————————————————————————————————

Le passeur de temps – Mitch Albom (Pocket, 20 mars)

Pour s’être attiré les foudres des dieux le jour où il a réussi à créer la première horloge, Dor est emprisonné dans une cave pendant des siècles, contraint d’écouter les voix suppliantes de tous ceux qui, venant après lui, quémandent du temps, toujours plus de temps. Jusqu’au jour où on lui donne la possibilité de se racheter.
Projeté en 2012, Dor va devoir s’acquitter d’une mission : faire comprendre à deux personnes sur Terre le vrai sens du temps : une adolescente prête à mettre fin à ses jours et un riche homme d’affaires condamné par la maladie, désireux, lui, de vivre éternellement.
Pour se sauver lui-même, Dor va devoir les sauver.

——————————————————————————————————————————————————

L’atelier des miracles – Valérie Tong Cuong (J’ai lu, 5 mars)

Une professeure au bout du rouleau, une jeune femme trop solitaire qui se jette dans le vide et un déserteur qui se fait passer à tabac par une bande dans la rue sont accueillis par Jean dans son Atelier des âmes cassées. Les locataires de l’Atelier vont devoir accepter leur part d’ombre et le mystérieux Jean tire les ficelles d’un jeu de plus en plus dangereux. Prix Nice Baie des Anges 2013.

——————————————————————————————————————————————————

Black-out – Connie Willis (J’ai lu, 12 mars)

En 2060, les voyages dans le temps sont devenus chose courante et de nombreux historiens partent en mission. Soudainement, le labo des voyages temporels les annule toutes et modifie les programmes. Le plus terrible, c’est cette impression que l’histoire elle-même échappe à tout contrôle. La règle d’or établissant que nul ne peut modifier le passé semble ne plus être valable.

——————————————————————————————————————————————————

Infidélités – Vita Sackville-West (Le livre de poche, 12 mars)

Elle n’a que lui et elle l’adore, mais lui ne pense qu’à s’enfuir au plus vite… Elle dort à ses côtés, et lui, « les yeux grand ouverts dans la nuit », rêve à une autre… Elle attend depuis toujours qu’il s’engage, et lui ne peut attendre de lui révéler sa nouvelle existence… L’amour à sens unique, l’amour trahi, la vie qui se fendille en une seule phrase, négligemment glissée dans la conversation :dans ces six nouvelles composées entre 1922 et 1932, Vita Sackville-West montre une fois de plus à quel point elle excelle dans le tableau doux-amer des sentiments inexprimés.

——————————————————————————————————————————————————

L’île des beaux lendemains – Caroline Vermalle ( Pocket, 6 mars)

À soixante-treize ans, Jacqueline découvre que son cœur en a dix-sept et abandonne tout, décidée à remonter le temps vers les promesses de sa jeunesse. Marcel, son époux délaissé, affronte la descente de la Loire et toutes les rivières de l’enfer pour partir à sa recherche. Leurs chemins croisent ceux de Paul, ancien prêtre et amateur astronome, fasciné par une étoile morte à l’aube du monde, et de Nane, aristocrate gouailleuse et rebelle, qui panse les plaies des âmes en peine avec les douceurs de l’Île-d’Yeu. C’est auprès d’elle que Jacqueline fera le plus beau des apprentissages : celui de la liberté. Ils ont trois cents ans à eux quatre, et leur aventure commence tout juste. Tissée de poésie, d’espoir et de lumière, l’histoire de gens ordinaires qui découvrent qu’il n’est jamais trop tard pour devenir soi-même.

——————————————————————————————————————————————————

La vie contrariée de Louise – Corinne Royer (Pocket, 20 mars)

Lorsque James Nicholson apprend l’existence d’une grand-mère qui vit en France, au Chambon-sur-Lignon, il est trop tard. Comme seul testament, Louise laisse à son petit-fils venu des États-Unis un cahier rouge, journal intime de sa jeunesse. Au fil des pages lues par Nina, serveuse dans le petit hôtel où il séjourne, l’Américain découvre que le village protégea des milliers de réfugiés sous l’Occupation. Pourtant, même les plus belles histoires recèlent leur part d’ombre et de mystère. De la liaison de Louise avec Franz jusqu’au terrible secret des enfants cachés, James plonge dans un passé familial où la barbarie bouscule l’innocence et l’amour. Nul ne peut tout à fait se soustraire à son destin, mais il appartiendra à Nina, la lectrice, de décider si toute vérité est, ou non, bonne à dire.

——————————————————————————————————————————————————

 

Rendez-vous sur Hellocoton !

Comment apprendre l’anglais facilement et rapidement avec ABAenglish.com

J’ai un niveau d’anglais plutôt correct en ce qui concerne la compréhension écrite je crois, je suis capable de saisir un article de journal sans problèmes par exemple. Je me fatigue vite quand j’essaye de lire un roman mais de ce côté là c’est plutôt une question d’entraînement et d’habitude. A l’oral en revanche c’est la cata, impossible de regarder mes séries préférées sans sous-titres! J’ai essayé d’améliorer mon niveau seule grâce aux multiples ressources que l’on peut désormais trouver sur internet mais ça n’a jamais été vraiment efficace, j’ai besoin d’être guidée pour faire de réels progrès. Quand j’ai découvert le site ABAenglish j’ai tout de suite été très enthousiaste, parce que c’est exactement le genre de site dont j’avais besoin!

 

abaenglish 1

Le site propose 144 leçons d’anglais réparties en 6 niveaux (vous pouvez commencer au niveau qui vous convient, de « Beginners » à « Business »).  Chaque cours est construit autour d’un court-métrage d’une ou deux minutes, un dialogue de la vie quotidienne (entre un homme et sa femme, entre une mère et son fils, entre deux amis, au boulot, au restaurant, etc…) Vous pouvez choisir de le voir avec des sous-titres en français, en anglais ou sans sous-titres.

A partir de ces petits films, chaque cours est ensuite composé ainsi:

  • Une rubrique Parle dans laquelle on revient en détails sur les dialogues de cette scène, les différentes expressions, etc…  Le site utilise la techonologie Listen-Record-Compare (LRC ®). Vous écoutez le mot, l’expression ou la phrase, vous la répétez dans votre micro,  puis vous réentendez votre prononciation qui a été enregistrée et vous pouvez la comparer à celle d’un anglophone. Top pour s’auto-corriger!
  • Une rubrique Écris dans laquelle vous devez retranscrire tout le dialogue, sous la forme d’une dictée, ce qui permet de travailler à la fois la compréhension orale et l’orthographe.
  • Une rubrique Interprète dans laquelle vous prenez la place de chacun des personnages tour à tour (là encore vous êtes enregistrés et vous pouvez ensuite vous réécouter).
  • Il y a également une leçon de grammaire sous la forme d’une petite vidéo (comme le court-métrage, vous pouvez choisir de la regarder avec ou sans sous-titres)
  • Une série d’Exercices vous permettent ensuite de mettre en application cette leçon.
  • Une rubrique Vocabulaire dans laquelle on revient sur tous les nouveaux mots vus pendant le cours (et toujours grâce à la technologie LRC ®, vous écoutez, vous répétez, vous comparez!)
  • Et enfin chaque cours se termine par une petite Evaluation sous forme de QCM que vous devez réussir avant de passer au cours suivant.

 

abaenglish 4


Il faut compter environ 45 mn pour chaque leçon.  Cette méthode permet de travailler aussi bien la compréhension orale que la compréhension écrite, vous encourage à parler et à écrire. Comme en plus chaque scénette est plutôt sympa et originale, on ne s’en lasse pas, j’ai étudié 42 leçons en quelques semaines (j’en fais une ou deux par jour) et j’ai  déjà l’impression d’être plus à l’aise.

Le premier cours complet de chaque niveau est entièrement gratuit, ce qui vous permet de tester le site avant de vous abonner.

Ensuite une partie du site est gratuite (notamment les leçons de grammaire en vidéo), et pour accéder à toutes les ressources du site il existe un abonnement Premium à partir de 12,45€ par mois (le montant varie selon votre durée d’abonnement, d’un mois à deux ans).  Cet abonnement vous permet d’accéder aux cours complets mais aussi de pouvoir poser ses questions à un prof par mail si besoin.


abaenglish 3

Rendez-vous sur Hellocoton !

Challenge Oscars & Césars 2014

tapisrouge

Voilà un petit moment que j’avais envie de lancer un petit challenge Oscars & Césars. Le but est tout simple: voir un maximum de films nommés aux Oscars et Césars 2014, quelque soit la catégorie, mais aussi lire les ouvrages dont certains de ces films sont tirés.

C’est avant tout un challenge personnel mais évidemment si vous souhaitez m’accompagner dans cette aventure, vous êtes les bienvenus!  Si vous avez envie de participer, il suffit de me le signaler dans les commentaires, en me précisant la catégorie de votre choix (voir ci-dessous) et de venir me donner le lien quand vous publiez un article.

  • Catégorie Léonardo Di Caprio: 5 films ou livres (Malgré 4 nominations, Leonardo Di Caprio n’a jamais gagné d’Oscar).
  • Catégorie Romy Schneider: 10 films ou livres (Romy Schneider a remporté le tout premier César de la meilleure actrice en 1976)
  • Catégorie Simone Signoret: 15  films ou livres (Simone Signoret a été la première française à remporter l’Oscar de la meilleure actrice)
  • Catégorie Meryl Streep: plus de 20 films ou livres (Meryl Streep détient le record du nombre de nominations aux Oscars, 18!)

Le challenge se terminera fin février 2015. Il est par ailleurs rétroactif, si vous avez déjà écrit des articles sur ces films ou livres ils peuvent être pris en compte.

***

Voici la liste des longs métrages nommés aux OSCARS 2014 dans laquelle vous pouvez piocher (par souci de clarté je ne cite pas les films documentaires, les courts-métrages de fiction, les court-métrages documentaires et les courts-métrages d’animation mais vous pouvez les retrouver ici  et ils peuvent compter pour le challenge bien sûr).

  • American Bluff (Meilleur film, meilleur réalisateur, meilleur acteur, meilleure actrice, Meilleur acteur dans un second rôle Meilleure actrice dans un second rôle, meilleur scénario original, meilleurs costumes, meilleur montage)
  • Capitaine Phillips (Meilleur film Meilleur acteur dans un second rôle, meilleur scénario adapté, meilleur montage, Meilleur montage de son, meilleur mixage de son)
  • Dallas Buyers Club (Meilleur film, meilleur acteur, Meilleur acteur dans un second rôle, meilleur scénario original, meilleur montage, meilleur maquillage)
  • Gravity (Meilleur film, meilleur réalisateur, meilleure actrice, meilleur montage, Meilleure bande originale) Meilleur montage de son, meilleur mixage de son, meilleurs effets spéciaux)
  • Her (Meilleur film, meilleur scénario original, Meilleure chanson originale, Meilleure bande originale)
  • Nebraska (Meilleur film, meilleur réalisateur, meilleur acteur, Meilleure actrice dans un second rôle, meilleur scénario original)
  • Philomena (Meilleur film, meilleure actrice, meilleur scénario adapté, (Meilleure bande originale)
  • 12 Years a Slave (Meilleur film, meilleur réalisateur, meilleur acteur, Meilleur acteur dans un second rôle, Meilleure actrice dans un second rôle, meilleur scénario adapté, meilleurs costumes, meilleur montage)
  • Le Loup de Wall Street (Meilleur film, meilleur réalisateur, meilleur acteur, Meilleur acteur dans un second rôle, meilleur scénario adapté)
  • Blue jasmine (meilleure actrice, Meilleure actrice dans un second rôle, meilleur scénario original)
  • Un été à Osage county (meilleure actrice, Meilleure actrice dans un second rôle)
  • Before midnight (meilleur scénario adapté)
  • Alone Yet Not Alone (Meilleure chanson originale)
  • Moi, Moche et Méchant 2 (Meilleure chanson originale, Meilleur film d’animation)
  • La reine des Neiges (Meilleure chanson originale, Meilleur film d’animation)
  • Mandela : un long chemin vers la liberté (Meilleure chanson originale)
  • Alabama Monroe (Meilleur film en langue étrangère)
  • The Great Beauty (Meilleur film en langue étrangère)
  • La Chasse (Meilleur film en langue étrangère)
  • The Missing Picture (Meilleur film en langue étrangère)
  • Omar (Meilleur film en langue étrangère)
  • Les Croods (Meilleur film d’animation)
  • Le vent se lève (Meilleur film d’animation)
  • Ernest et Celestine (Meilleur film d’animation)
  • La Voleuse de Livres (Meilleure bande originale)
  • Dans l’ombre de Mary – La promesse de Walt Disney (Meilleure bande originale)
  • The Grandmaster (meilleurs costumes)
  • Gatsby Le Magnifique (meilleurs costumes)
  • The Invisible Woman (meilleurs costumes)
  • Bad Grandpa (meilleur maquillage)
  • The Lone Ranger, Naissance d’un Héros (meilleur maquillage, meilleurs effets spéciaux)
  • Le Hobbit : la Désolation de Smaug (Meilleur montage de son, meilleur mixage, meilleurs effets spéciaux)
  • Du Sang et des Larmes (Meilleur montage de son, meilleur mixage)
  • All Is Lost (Meilleur montage de son)
  • Inside Llewyn Davis (meilleur mixage)
  • Iron Man 3 (meilleurs effets spéciaux)
  • Star Trek Into Darkness (meilleurs effets spéciaux)

Et voici la liste des longs métrages nommés aux CESARS 2014 (Toujours par souci de clarté je ne cite pas les courts-métrages de fiction et les courts-métrages d’animation mais vous pouvez les retrouver ici et ils compteront pour le challenge).

  • Les Garçons et Guillaume, à table ! de Guillaume Gallienne (meilleur film, meilleure actrice dans un second rôle, Meilleur scénario adapté, Meilleurs décors, Meilleurs costumes, Meilleur montage, Meilleur son, Meilleur premier film)
  • 9 mois ferme d’Albert Dupontel (meilleur film, meilleur réalisateur, meilleur acteur, meilleure actrice, Meilleur scénario original, Meilleur montage)
  • L’Inconnu du lac d’Alain Guiraudie (meilleur film, meilleur réalisateur, meilleur acteur dans un second rôle, Meilleur espoir masculin, Meilleur scénario original, Meilleure photographie, Meilleur montage, Meilleur son)
  • Jimmy P. d’Arnaud Desplechin (meilleur film, meilleur réalisateur, Meilleur scénario adapté)
  • Le Passé d’Asghar Farhadi (meilleur film, meilleur réalisateur, meilleure actrice, Meilleur scénario original, Meilleur montage)
  • La Vénus à la fourrure de Roman Polanski (meilleur film, meilleur réalisateur, meilleur acteur, meilleure actrice, Meilleur scénario adapté, Meilleur son, Meilleure musique)
  • La Vie d’Adèle – Chapitres 1 & 2 d’Abdellatif Kechiche (meilleur film, meilleur réalisateur, meilleure actrice, Meilleur espoir féminin, Meilleur scénario adapté, Meilleure photographie, Meilleur montage, Meilleur son)
  • Renoir (meilleur acteur, Meilleurs décors, Meilleurs costumes, Meilleure photographie)
  • Mon âme par toi guérie (Meilleur acteur)
  • Alceste à bicyclette (Meilleur acteur, Meilleur scénario original, Meilleure musique)
  • Michael Kohlhaas (Meilleur acteur, Meilleurs décors, Meilleurs costumes, Meilleure photographie, Meilleur son, Meilleure musique)
  • Elle s’en va (Meilleure actrice, Meilleur espoir masculin)
  • Suzanne (Meilleure actrice, meilleur acteur dans un second rôle, meilleure actrice dans un second rôle, Meilleur espoir masculin, Meilleur scénario original)
  • Les Beaux Jours (Meilleure actrice, meilleur acteur dans un second rôle)
  • Grand Central (Meilleur acteur dans un second rôle)
  • Quai d’Orsay (Meilleur acteur dans un second rôle, meilleure actrice dans un second rôle, Meilleur scénario adapté)
  • Jeune & Jolie (Meilleure actrice dans un second rôle, Meilleur espoir féminin)
  • Un château en Italie (Meilleure actrice dans un second rôle)
  • Les Petits Princes (Meilleur espoir masculin)
  • La fille du 14 juillet (Meilleur espoir masculin, Meilleur premier film)
  • Jappeloup (Meilleur espoir féminin)
  • La religieuse (Meilleur espoir féminin)
  • Syngué sabour – Pierre de patience (Meilleur espoir féminin)
  • L’Écume des Jours (Meilleurs décors, Meilleurs costumes, Meilleure musique)
  • L’Extravagant voyage du jeune et prodigieux T.S. Spivet (meilleurs décors, Meilleurs costumes, Meilleure photographie)
  • Casse-tête chinois (Meilleure musique)
  • La Bataille de Solférino de Justine Triet (Meilleur premier film)
  • La Cage dorée de Ruben Alves (Meilleur premier film)
  • En Solitaire de Christophe Offenstein Meilleur premier film
  • Aya de Yopougon de Marguerite Abouet, Clément Oubrerie (Meilleur long-metrage d’animation)
  • Loulou, l’incroyable Secret d’Eric Omond, Grégoire Solotareff (Meilleur long-metrage d’animation)
  • Ma maman est en Amérique, elle a rencontré Buffalo Bill de Marc Boréal, Thibaut Chatel (Meilleur long-metrage d’animation)
  • Comment j’ai détesté les maths d’Olivier Peyon (Meilleur film documentaire)
  • Le Dernier des injustes de Claude Lanzmann (Meilleur film documentaire)
  • Il était une forêt de Luc Jacquet (Meilleur film documentaire)
  • La Maison de la Radio de Nicolas Philibert (Meilleur film documentaire)
  • Sur le chemin de l’école de Pascal Plisson (Meilleur film documentaire)
  • Alabama Monroe de Felix Van Groeningen (Meilleur film étranger)
  • Blancanieves de Pablo Berger (Meilleur film étranger)
  • Blue Jasmine de Woody Allen (Meilleur film étranger)
  • Dead Man Talking  de Patrick Ridremont (Meilleur film étranger)
  • Django Unchained de Quentin Tarantino (Meilleur film étranger)
  • La Grande Bellezza de Paolo Sorrentino (Meilleur film étranger)
  • Gravity d’Alfonso Cuarón (Meilleur film étranger)

Parmi les livres qui peuvent compter pour ce challenge il y a Philomena, La reine des neiges, 12 years a slave, Ernest et Célestine, La voleuse de livres, Gatsby le magnifique, Le bleu est une couleur chaude (BD), Aya de Yopougon (BD) Loulou, l’incroyable Secret (BD), Ma maman est en Amérique, elle a rencontré Buffalo Bill (BD), Quai d’Orsay (BD), L’Extravagant voyage du jeune et prodigieux T.S. Spivet, L’écume des jours, Syngué Sabour, La religieuse, Jappeloup… (liste à compléter éventuellement).

J’accepterais également tout ce qui peut avoir un lien étroit avec l’un de ces films (le film original s’il s’agit d’un remake, un spectacle ou une pièce de théâtre pour les adaptations, etc…). Par exemple Dans l’ombre de Mary racontant la genèse du film Mary Poppins, ce dernier pourra par exemple compter pour le challenge également.

Les participants:

 

Rendez-vous sur Hellocoton !

Films & séries vus en Janvier/Février

series janvierfevrier2014

Un petit point sur les séries visionnées depuis le début de l’année!

Parmi les valeurs sûres j’ai d’abord vu les saisons 2 et 3 de Game of thrones, la saison 3 de Homeland (qui tient ses promesses après un début de saison mitigée), la saison 3 et la saison 4 (en cours) de The Walking dead (je ne m’en lasse pas).

Du côté des petits nouveaux j’ai plutôt aimé la saison 1 de The Americans (l’histoire de deux espions russes qui se font passer pour un couple d’américains moyens dans les années 80) et j’ai adoré la saison 1 de True Detective, une série policière atypique. La série anglaise Broadchurch a aussi été une excellente surprise!

Il y a eu aussi pas mal de déceptions, j’ai abandonné après deux épisodes In the Flesh, une série anglaise sur un zombie qui réintègre le foyer familial, plus qu’une série d’épouvante c’est surtout une série sur le thème de la différence et j’ai trouvé l’ambiance dérangeante.  Idem pour Arrow (une sorte de Robin des bois moderne), Banshee (trop de testostérone à mon goût), et la saison 2 de Falling Skies, une série créée par Spielberg qui reste très décevante. La 3ème saison de Braquo est aussi une grosse déception, je ne supporte plus les regards torturés des personnages et le jeu caricatural des acteurs. J’ai quand même vu 6 épisodes mais je ne pense pas avoir le courage d’aller au bout de la saison.

J’ai donc vu beaucoup de séries pendant ces deux mois et par voie de conséquence je n’ai regardé que très peu de films, un seul en fait, 20 ans d’écart de David Moreau avec Virginie Effira et Pierre Niney. L’histoire d’une quadra rigide et bosseuse, rédactrice d’un mag féminin, qui va séduire un jeune homme d’une vingtaine d’années pour prouver à son boss qu’elle peut encore avoir l’esprit jeune. C’est une comédie sentimentale légère mais qui est très agréable à regarder, notamment grâce à un casting impeccable. Je suis vraiment fan de Pierre Niney, et si vous ne l’avez pas encore vu je vous conseille d’aller voir le sketch hilarant qui a été diffusé pendant la soirée des Césars.

Rendez-vous sur Hellocoton !

[BD] Le train des orphelins – Xavier Fourquemin & Xavier Charlot

le train des orphelins 002

Cette série s’inspire de faits réels: Entre 1853 et 1929, environ 250.000 enfants des rues de New York (qui n’étaient pas tous orphelins) furent envoyés vers l’Ouest pour y être adoptés.  Ces enfants étaient souvent considérés comme de la main d’œuvre bon marché dans des zones rurales qui avaient besoin de bras.

Le déroulement de ces adoptions sauvages sont ici très bien décrites: de ville en ville on installait les enfants sur un podium (en les faisant éventuellement chanter ou danser) pour que de potentiels adoptants puissent les observer sous toutes les coutures, un peu comme dans une foire aux bestiaux. Les fratries étaient séparées, les handicapés rejetés. On incitait les enfants à oublier leur passé, on leur confisquait leurs photos ou leurs souvenirs.

La série Le train des orphelins compte 3 tomes pour l’instant, divisés en deux cycles. Le 1er cycle est composé du tome 1 (Jim) et du tome 2 (Harvey), le 2ème cycle du tome 3 (Lisa) et d’un tome 4 qui paraîtra le 12 mars prochain (Joey). Un 3ème cycle serait également prévu.

Dans les deux premiers tomes on suit Jim, qui vit dans un orphelinat new-yorkais en 1920, et qui s’apprête à prendre l’un de ces trains pour l’ouest avec son petit frère Joey. Il ne perd pourtant pas l’espoir que leur père pourra – voudra – les récupérer dans un avenir proche. Sur sa route il va croiser le jeune Harvey et son destin en sera changé à jamais. Que s’est-il passé entre les deux enfants pour que Jim ressente le besoin d’une ultime confrontation avec Harvey près de 70 ans plus tard? Le 3ème tome s’attache aux pas de Lisa, une jeune fille qui n’était pas destinée à être adoptée, elle devait s’occuper des plus petits, mais elle est embarqué par une brute épaisse qui veut l’épouser. Elle va s’enfuir, emmenant malgré elle Joey, le petit frère de Jim.

J’ignorais l’existence de ces orphan trains , et de cette histoire incroyable et douloureuse, les auteurs ont su tirer une BD vraiment passionnante et émouvante. On y suit les personnages enfants mais aussi une fois devenus adultes,  et on y partage la difficulté que rencontre Jim notamment quand il décide d’entamer des recherches sur son passé. J’ai adoré l’histoire, pleine de rebondissements, le dessin très dynamique, et les personnages particulièrement attachants. Bref c’est un vrai coup de coeur!

Les Etats-Unis n’a pas été le seul pays à mettre en place ce genre de pratique: Entre 1963 et 1982, 1 630 enfants réunionnais ont été ainsi déplacés dans les campagnes françaises, notamment dans la Creuse. Le 18 février 2014 l’assemblée nationale a reconnu la responsabilité de l’Etat français dans l’affaire dite « des Enfants de la Creuse ».

 Le train des orphelins, tomes 1 à 3, Bamboo éditions  – 5 étoiles

 

Challenge petit bac 2014

Rendez-vous sur Hellocoton !