Naevi – Nicolas Michel

2_etoiles.gif

Lors d’une partie de pêche en Camargue, deux enfants découvrent le corps d’une jeune femme assassinée, sur lequel a été prélevé un morceau de
peau. Chargé de l’enquête, l’inspecteur Etienne Gouirand va vite être confronté à d’autres découvertes macabres, et se lancer sur les traces d’un tueur en série obsédé par les grains de
beauté.

Je n’ai pas été convaincue par ce polar centré sur un inspecteur marseillais, amateur de pêche et de femmes, de vin et de romans policiers. Un personnage sympathique,
mais un peu envahissant: ses souvenirs familiaux, son attirance pour une jeune femme rencontrée au cours de l’enquête, les heures passées à fabriquer des mouches pour la pêche, ses
envies et habitudes diverses sont autant de parasites qui déséquilibrent l’ensemble du roman.  L’intrigue elle-même recèle quelques bonnes idées, mais elle est assez longue à se mettre en
place et n’évite pas les maladresses. Malgré une deuxième partie plus accrocheuse, je suis restée sur ma faim avec ce roman un peu fade qui manque vraiment de densité.
Editions Buchet-Chastel 2005, 235 pages, 15€
Sélection Polar du Grand Prix des Lectrices de Elle 2006
Rendez-vous sur Hellocoton !

Participez au Prix des Lecteurs Le Livre de Poche/France Info!



Il ne vous reste que quelques jours pour devenir juré du Prix des Lecteurs 2006 organisé par Le Livre de Poche et France Info. Entre mars et juillet 2006,  100 personnes sélectionnées recevront gratuitement entre 3 et 6 livres par mois (soit un total de 18 livres).  A l’issue de chaque mois, elles devront voter pour leur titre préféré.

Le questionnaire de candidature est court et simple: Il suffit d’indiquer vos coordonnées et quelques infos personnelles, les genres que vous aimez,  les 3 derniers livres que vous avez lus, et votre Livre de Poche préféré.

Pour consulter la liste des ouvrages sélectionnés et accéder au bulletin d’inscription, cliquez ICI

La date limite des candidatures est fixée au 28 février 2006. Bonne chance à tous!

Rendez-vous sur Hellocoton !

Les charmes discrets de la vie conjugale – Douglas Kennedy

3-etoiles.gif

Elevée dans
les années 60 par des parents brillants, Hannah n’aspire qu’à une vie calme et paisible. Jeune mère de famille, elle suit son mari médecin dans une petite ville de l’Amérique profonde. Fragilisée
par l’ennui et la solitude, elle fera un soir un mauvais choix qui mettra en péril son existence trop bien réglée. Ce n’est pourtant que 30 ans plus tard qu’Hannah subira vraiment les
conséquences de ce faux-pas.

« Les
charmes discrets de la vie conjugale » est le portrait d’une femme qui mettra plusieurs décennies à se trouver, qui devra affronter bien des épreuves avant de s’accomplir. Kennedy décrit bien
la vie étriquée d’Hannah, la manière dont elle se laisse prendre au piège du quotidien et de la frustration. Fidèle lectrice de D.K, je suis cependant un peu déçue par ce nouvel opus. L’auteur a
décidément du mal à se renouveler! Un sentiment de déjà-lu auquel s’ajoutent beaucoup de longueurs, des rebondissements prévisibles, une description simpliste et manichéenne de l’Amérique de
Bush. Malgré tous ces défauts, les talents de faiseur d’histoires de Kennedy font que « Les charmes discrets… » reste pourtant un divertissement correct, une saga efficace qui se laisse lire sans
déplaisir.

Editions
Belfond 2005, 525 pages, 21€

Sélection
Roman Grand Prix des Lectrices de Elle 2006

Rendez-vous sur Hellocoton !

Sorties Poches Février 2006

Quelques sorties poche de ce mois de février!



La vie sauve – Lydie Violet et Marie Desplechin

Le témoignage émouvant d’une femme atteinte d’une tumeur au cerveau. Beaucoup
d’espoir et de dérision dans ce document qui ne sombre jamais dans le pathos. Prix Médicis de l’essai 2005.

(Points) – Lire le commentaire

—>
SORTIE REPOUSSEE AU MOIS DE MAI !

Ambiguïtés – Eliot
Perlman

Un homme enlève le fils de son ex-petite amie à la sortie de l’école. Sept
personnages viennent expliquer les circonstances et les conséquences de cet événement. Un pavé non dénué d’intérêt, mais beaucoup de longueurs.

(sortie le 16/02, 10/18) – Lire le commentaire



Olivia joules ou l’imagination hyperactive – Helen Fielding

Une jolie et insouciante journaliste rêve de grands reportages et se retrouve
dans une sombre et abracadabrante histoire de terrorisme. Petite sœur de Bridget Jones, Olivia Joules est malheureusement bien moins drôle et séduisante que son aînée.

(sortie le 15/02, j’ai lu) – Lire le commentaire

Non lus, mais à signaler aussi la sortie en poche de:

Court Serpent (Prix de l’académie
française 2004, sortie le 26/01, Folio)

Korsakov d’Eric Fottorino (sortie le
26/01, Folio)

Les vivants et les morts de Gérard
Mordillat (sortie le 1/02 Le livre de poche)

L’éclat de dieu de Romain Sardou
(sortie le 02/02, Pocket)

O Verlaine! de Jean Teulé (sortie le 02/02, Pocket)

Verre Cassé d’Alain Mabanckou (Prix
Ouest-France/Etonnants Voyageurs 2005, sortie le 16/02, Points)

Le pensionnat de Josette Alia (sortie le 11/02, terre de poche)

– Le document Le dernier pour la
route
, témoignage du journaliste Hervé Chabalier sur l’alcoolisme (sortie le 16/02, Pocket)

Rendez-vous sur Hellocoton !

La petite trotteuse – Michèle Lesbre






Anne, une femme d’âge mûr, s’apprête à visiter une maison à vendre sur la côte Atlantique. La trentième en quelques mois… A chaque visite, elle parvient à voler quelques heures de solitude entre ces différents murs. Qu’y cherche t’elle exactement? Installée dans le petit hôtel du village, elle évoque quelques rencontres éphémères, la douceur d’instants volés, le temps qui suspend sa course. Et lentement le passé se mêle au présent: un père mystérieux, les querelles constantes entre ses parents, une enfance marquée par la guerre…

L’écriture est juste et délicate, créant une belle atmosphère empreinte de mélancolie… Chaque mot est pesé, chaque phrase ciselée, un vrai travail d’orfèvre! Si le style force l’admiration, je reste plus dubitative sur l’histoire elle-même: hormis quelques passages intéressants sur l’enfance de la narratrice, j’ai eu du mal à m’attacher à l’héroïne, à comprendre sa quête. Plus on avance dans le roman, plus les sentiments s’éparpillent et plus le personnage nous échappe. Malgré de jolies qualités de narration, ce roman n’est donc pas vraiment parvenu à me toucher.

Editions Sabine Wespieser 2005, 190 pages, 18 euros
Sélection Roman du Grand prix des lectrices de Elle 2006

Rendez-vous sur Hellocoton !