Ou on va papaOù on va papa? de Jean-Louis Fournier (Prix Fémina 2008)
Un père décide d’écrire un livre à ses deux garçons handicapés : ses peines, ses remords mais aussi ses joies. Une œuvre littéraire plus que documentaire, sorte de déclaration d’amour disloquée, dans un style incisif et clair, faits de chapitres courts comme des respirations suspendues. 150 pages pour se souvenir de Mathieu et de Thomas, rire pour ne pas pleurer. (Le livre de poche)

Trop d’avis pour que je les recense tous, en voilà quelques-uns: Calepin, Miss Alfie, Mango, Karine, Stephie, Laure, Lily, Sylire, Yspadadden, Theoma

Au zenithAu zenith de Duong Thu Huong
Quatre intrigues se mêlent autour de l’histoire tragique d’Ho Chi Minh, père spirituel du Vietnam. Au début des années 1950, alors âgé de plus de 60 ans, il tombe éperdument amoureux de Xuan, une jeune montagnarde et fonde avec elle une famille. Mais lorsqu’il souhaite officialiser son union, ses anciens compagnons de combat s’y opposent. Xuan est exécutée et ses enfants cachés pour survivre. Une fresque somptueuse et passionnante, mêlant amours, pouvoir et meurtres, un livre enragé et engagé, tout autant qu’une ode colorée et poétique à la nature et à la nourriture vietnamienne. (Le livre de poche)
Lu par Cuné, Kali, Anna Blume.

c'était notre terreC’était notre terre de Mathieu Belezi
Les trois générations de la famille de Saint-André ont vécu sur le domaine de Montaigne, en Kabylie, pendant un siècle. Les voix des différents membres de la famille (le père, la mère, les trois enfants dont un a embrassé la cause du FLN, les deux filles ayant choisi l’exil, et la domestique kabyle) se croisent et se souviennent, dans leur retraite française, du quotidien du colon et de l’amertume de l’exil. Un roman polyphonique, incantatoire, qui se déroule comme une vague infinie, dessine un pays de soleil et de violence, et entonne le chant funèbre d’une terre meurtrie. (Le livre de poche)
Lu par Amanda, Essel, Antigone, Enna, Clochette.

rien que du bonheurRien que du bonheur de Laurie Colwin
Un père de famille obsédé par les ragondins peuplant le détroit où baignent ses enfants, un mari esseulé découvrant en l’absence de sa femme la magie de la télévision, des gâteaux surgelés et des petites secrétaires, ou un petit ami anxieux donnant à tous les objets le nom de sa douce amie… Les personnages de Laurie Colwin ne sont jamais plus émouvants, sous sa plume ironique, qu’à travers leurs défauts, leurs contradictions, leurs faiblesses qui viennent doucement enrayer la petite musique de la vie. A travers eux, au fil de ces 8 nouvelles, l’auteur jette sur la nature des relations humaines un regard tendre et subtil. (Le livre de poche)
Lu par Clarabel

Un temps fouUn temps fou de Laurence Tardieu
Après une courte nuit, Vincent et Maud, qui se rencontrent pour la première fois, s’éloignent l’un de l’autre. Quelques années plus tard, Vincent appelle Maud, qui est mariée et a une petite fille. Il est cinéaste, elle est romancière, un projet commun les rapproche. Le temps s’écoule à nouveau pour une future rencontre. De la minute où le désir surgit jusqu’à celle où l’avenir s’efface, tout est dit avec justesse, finesse, sensibilité, presque en musique. (Le livre de poche)
Lu par Emeraude, Lau, Leiloona, Clarabel, Eric, Marsup, Laure, Deliregirl, Jules, Enna

le voyage dans le passéLe voyage dans le passé de Stephan Zweig
L’histoire d’un amour contrarié par les circonstances de la vie : un jeune homme pauvre tombe amoureux de la femme de son riche employeur, qui est également son bienfaiteur. Elle l’aime aussi. Il est envoyé en Amérique latine pour une mission de confiance de plusieurs années. Elle lui promet de se donner à lui quand il reviendra. La Première Guerre mondiale éclate… Intitulée La Résistance de la réalité, cette nouvelle place les promesses du passé et l’héritage de la passion au centre de la narration. Un concentré de Zweig : un amour contrarié par les circonstances de la vie, une réflexion sur l’usure des sentiments, et l’impossibilité de faire revivre le passé. (Le livre de poche)
Lu par Lilly, Emeraude, Catherine (Biblioblog), Pagesapages, Anna Blume, Cécile, La dinde in fabula, Songes littéraires, ThaisCerisia, Wictoria, Antigone, InColdBlog, Lilymousine, Sybilline, Dasola, Romanza.

intrigue à versaillesIntrigue à Versailles d’Adrien Goetz
Voici de nouveau Pénélope, l’héroïne d’Intrigue à l’anglaise qui a été mutée au château de Versailles et qui découvre dès son premier jour un cadavre, un meuble de trop et un Chinois. (Le livre de poche)
Lu par Mango, Amy, Loulou, Esperluette, NagMarifran

indésirableIndésirable de Valérie Martin
Les Dale vivent dans la campagne proche de New York. Deux sujets d’inquiétude viennent troubler leur existence paisible : la présence d’un braconnier sur leur domaine et les amours de leur fils Toby avec Salomé, jeune femme d’origine croate réfugiée en Louisiane pendant la guerre de Yougoslavie. Toby veut l’épouser mais Salomé, enceinte, repart pour Trieste à la recherche de sa mère… Le récit contemporain alterne avec le récit de Jelena, qui relate le départ de sa famille de Croatie.
Lu par Clarabel

JoséphineJoséphine de Pénélope Bagieu
Elle s’appelle Joséphine. La trentaine, sans enfants, toujours à la recherche du prince charmant, elle accumule les histoires sans lendemain et se console en transformant les siège de sa manucure en divan de psychanalyste. (Le livre de poche)
Lu par Moka, Craklou, Aneverbeen, Caro, Cachou, Melaine, Laure, Kathel, Fashion.

moi vivantMoi vivant, vous n’aurez jamais de pause de Leslie Plée
« Moi vivant, vous n’aurez jamais de pause », voici la phrase inouïe qu’osa un jour prononcer le chef de Leslie, vendeuse dans une « grande surface de produits culturels ». Leslie Plée s’est servie de son blog et de ses dessins pour dépeindre son quotidien surréaliste où les chefs décomplexés comparent les livres à des bouteilles de bières, managent leurs équipes avec cynisme, il y a de quoi rire… jaune. Son expérience dans la grande distribution va la traumatiser et l’inspirer pour son blog http://vuedelaprovince.canalblog.com/. Repérée par Pénélope Bagieu, devenue directrice de la collection BD chez Jean-Claude Gawsewitch Editeur, Leslie Plée signe une bande dessinée dans la lignée de Ma vie est tout à fait fascinante, drôle et caustique. (Pocket)
Mon billet, lu aussi par Emeraude, Laure, Theoma, George, Cachou

mon gras et moiMon gras et moi de Gally
Elle a capitulé. Depuis longtemps. Elle est grosse. Très grosse. Elle dépeint avec un humour cinglant, sans complaisance, sans compromis, avec une justesse particulièrement touchante, le quotidien de milliers de femmes. Comment supporter les diktats de la société qui les incitent à correspondre à des canons de beauté impossibles à atteindre ? Quel regard porte leur amoureux sur leur corps ? Pourquoi ne peuvent-elles s’empêcher de manger, manger encore, lorsqu’elles sont angoissées ? Loin d’être une simple “édition papier” du Blog d’une grosse, Mon gras et moi en est une réelle adaptation : on y retrouve les scènes qui ont fait le succès de la version web remaniées pour l’occasion, et l’on découvre de nombreuses planches inédites (la moitié de l’ouvrage). L’ensemble retrace le parcours de l’héroïne pour en faire une histoire propre. De quoi ne pas laisser le lecteur sur sa faim ! L’adaptation, avec 40 pages inédites, du célèbre Blog d’une grosse : blogdunegrosse.blogspot.com/ de Cathy B. alias Gally ! (Pocket)

Lu par Cocola, Bunee, Rose.

Les monstres de templetonLes monstres de Templeton de Lauren GROFF
Un monstre est mort à Templeton, créature oubliée, tapie au fond du lac paisible. Il est remonté à la surface un beau matin, raide et froid. Mais dans cette petite ville de l’État de New York où Willie revient vers son enfance, désemparée et enceinte, les monstres ne sont pas où l’on croit. Tant de secrets de familles à révéler, derrière les tableaux des aïeux qui s’alignent dans l’entrée de la maison. Tant de haines, de trahisons inavouées sous l’image lisse des pionniers de la cité, dont elle est la descendante directe. À la recherche de son père, Willie se heurte aux fantômes du passé. Elle découvrira une vérité surgie des eaux noires du lac de Templeton, un lieu de mémoire inexploré qui mène à son histoire et à celle de toute une ville. (10/18)
Lu par Cuné, Sentinelle, Mango, Chaplum

best love rosieBest Love Rosie de Nuala O’FAOLAIN
Après avoir vécu et travaillé loin de chez elle, Rosie décide qu’il est temps de rentrer à Dublin, pour s’occuper de Min, la vieille tante qui l’a élevée. Mais, « il faut du temps pour revenir quelque part… » et les retrouvailles tournent vite au vinaigre. Bientôt, Rosie voit se creuser le fossé qui la sépare de l’infatigable Min, galvanisée par sa découverte de l’Amérique. Et tandis que l’une se réveille de sa torpeur, l’autre se voit rattrapée par la mélancolie… Dans ce roman lumineux, Nuala O’Faolain met en scène une femme tourmentée et attachante, qui fait sienne toutes les interrogations de l’écrivain. « Best Love Rosie » est un grand livre sur l’âge, la solitude, l’exil, le sentiment maternel et les chimères de l’amour. (10/18)
Lu par Cuné, Kathel, Lelivraire, Enna, Keisha, Sentinelle, Alexielle, Nanou, Clochette, Freude, Elfique, Bellesahi, Romanza, Flo, Choupynette, Cathulu.

arbre de fuméeArbre de fumée de Denis JOHNSON
Du jour de l’assassinat de John Fitzgerald Kennedy en 1963 au début des années quatre-vingt, Arbre de fumée accompagne les (més)aventures de Skip Sands, un jeune agent de la CIA engagé dans des opérations contre le Viêt-cong. Croisant les parcours d’une demi-douzaine de personnages pris dans la guerre. Denis Johnson plonge le lecteur au plus noir du conflit et de l’espionnage. Il parvient ainsi à rendre compte de l’influence à la fois dramatique et hallucinatoire de la guerre du Vietnam avec un talent aussi maîtrisé qu’un Michael Cimino ou un Francis Ford Coppola et décrit de manière bouleversante la lente chute de ses personnages. (10/18)

Syngué Sabour de Atiq Rahimi (Prix Goncourt 2008)
Syngué sabour [sége sabur] n.f. (du perse syngue  » pierre « , et sabour  » patiente « ). Pierre de patience. Dans la mythologie perse, il s’agit d’une pierre magique que l’on pose devant soi pour déverser sur elle ses malheurs, ses souffrances, ses douleurs, ses misères… On lui confie tout ce que l’on n’ose pas révéler aux autres… Et la pierre écoute, absorbe comme une éponge tous les mots, tous les secrets jusqu’à ce qu’un beau jour elle éclate… Et ce jour-là on est délivré. (Folio)
Lu par Papillon, Zarline, Dédale (Biblioblog), Essel, Sylvie, Emmanuelle, Miss Alfie, Ajia, Flora, Anndekerbu, Wictoria, Songes littéraires

Brothers de Yu Hua
Li Guangtou et Song Gang ne sont pas de vrais frères mais leurs destins se sont de longue date trouvés liés pour le meilleur et pour le pire. Enfants, puis adolescents pendant la Révolution culturelle, ils atteignent l’âge adulte au moment où la Chine entre dans l’ère tumultueuse des « réformes » et de l’ « ouverture ». La solidarité, cimentée par les épreuves, qui les unissait jusqu’alors se fissure et leurs chemins, pour un temps, se séparent : tandis que Song Gang, l’intellectuel » doux et loyal, est rapidement dépassé par son époque, Li Guangtou, le « brigand », tirera le meilleur parti des bouleversements sociaux et économiques en cours. A travers ce couple de « faux » frères, c’est près d’un demi-siècle d’histoire chinoise qui défile sous nos yeux, des années 1960 et 1970, marquées par la répression morale et les atrocités politiques, à l’époque contemporaine, où les énergies individuelles se libèrent dans un désordre épique.  (Folio)
Lu par Clochette, Mango

Dans la ville des veuves intrépides de James Canon
Depuis ce jour où les guérilleros ont débarqué et réquisitionné tous les hommes du village, Mariquita tombe en ruine. Seules, livrées à elles-mêmes, les femmes ne savent plus à quel saint se vouer. Qu’à cela ne tienne. De ménagères soumises, d’épouses dociles, les femmes vont se transformer en leaders politiques de choc, instigatrices flamboyantes d’un nouvel ordre social. Ainsi, les très moustachues soeurs Morales décident de remédier à leur condition de célibataires frustrées en créant un bordel ambulant ; Francisca, la veuve d’un grippe-sou notoire, mène la grande vie après avoir découvert le magot de son mari. Et surtout, Mariquita peut compter sur la tenace Rosalba, la veuve du brigadier, auto-proclamée maire, et sur le padre Rafaël, seul rescapé de la gent masculine, qui n’hésite pas à se porter volontaire pour assurer la procréation de la nouvelle génération… (Folio)
Lu par  Clochette, Nezdepapier (Biblioblog), Tibets, Lethee, Cryssilda, Ameleia

les constellations du hasardLes constellations du hasard de Valérie Boronad
À peine arrivé à New York, Luc se fait voler tout ce qu’il possède, son argent, ses papiers, son unique manuscrit. Au terme d’une singulière nuit d’errance, il trouve refuge auprès d’Alejandro Asturias, poète aveugle au génie méconnu, à qui il confie son rêve américain : rencontrer Paul Auster. Le vieil Andalou accepte d’aider Luc, à la condition qu’il devienne ses yeux et transcrive sa poésie titanesque. L’histoire de trois écrivains, Alejandro Asturias, Paul Auster, Luc Kervalec, trois parcours étroitement liés dans lesquels réalité et illusion sont savamment entremêlées, transportant le héros à travers une quête intérieure et initiatique où la littérature reste le personnage majeur. Insolite, drôle et émouvant, « Les Constellations du hasard » offrent un roman dont on sort étrangement revigoré, comme sous l’effet d’un bienheureux sortilège. (Pocket)
Lu par Florinette, Julien, Clarabel, Daniel

La main de dieu de Yasmine Char
Il y a une jeune fille, quinze ans, qui court le long d’une ligne de démarcation. Il y a le Liban, ce pays depuis si longtemps en guerre qu’on oublie parfois que la guerre est là. Et puis dans la guerre, il y a l’amour. L’amour de la jeune fille, pur comme un diamant : pour le père, pour l’amant, pour la patrie. Grande absente, la mère ne sait rien de cet amour. Elle est partie sans laisser d’adresse. La jeune fille ne sait pas comment faire pour grandir là, tiraillée entre deux cultures, happée par la violence. Alors elle court. C’est l’histoire d’une fille en robe verte qui virevolte dans les ruines, qui se jette dans les bras d’un étranger, qui manie les armes comme elle respire. L’histoire d’une adolescente qui tombe et qui se relève toujours. (Folio)
Lu par Caroline, Papillon, Amanda, Lily, Stéphanie, Anne, Thais, Le Bibliomane, Chaperlipopette.

Rendez-vous sur Hellocoton !

14 comments on “Sorties poches Mars 2010”

  1. Bonjour, concernant Synghe Sabour, j’ai trouvé le Prix Goncourt mérité. C’est un beau texte à lire (à haute voix). Je verrais bien une adaptation théâtrale. Bonne journée.

  2. @deparla: Il n’y a pas encore beaucoup de BD en poche (quelques unes au Livre de Poche, et visiblement Pocket se lance aussi sur ce créneau), mais j’espère qu’il y en aura de plus en plus!

  3. très bonne initiative cette rubrique mensuelle des sorties en poche, un format et un prix que j’affectionne, et je connaissais moins les poches dédiés aux bds, à très bientôt

  4. @Valérie: j’avais beaucoup aimé « ma vie est tout à fait fascinante » de Pénélope Bagieu, donc je lirais surement « Joséphine » aussi.

    @Pimprenelle: Oui plein de sorties intéressantes ce mois-ci!

    @La plume et la page: J’ai aussi ajouté « Best love Rosie » sur ma loooooooooongue liste de livres à lire…

    @Canel: Les éditeurs de poche publient de plus en plus de BD, c’est sympa pour le porte-monnaie!

    @Antigone: j’aime beaucoup les sagas familiales, donc « C’était notre terre » me tente bien!

    @L’or des chambres: Moi aussi ça m’arrive souvent de ne pas avoir eu le temps de lire mes brochés avant qu’ils sortent en poche… On est tous pareils, les yeux plus gros que le ventre 😉

  5. Beaucoup de livres de ma PAL sur cette liste… Je me rends compte que je n’ai même pas eu le temps de les lire que déjà ils sortent en poche. Merci pour ces billets sur les sorties poche. Je viens les lires tout les mois… A bientôt

  6. Merci pour cette rubrique ! contente de voir en poche une BD que je visais ! « Best love Rosie » me fait bien envie, mais déjà tant de livres en attente ! 🙁

  7. @Daniel: J’avoue que je n’avais jamais entendu parler de ce livre avant cette sortie en poche, mais le résumé est tentant!

    @Stephie: Ah oui je comprends, une belle moisson ce mois-ci 😉

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *