A moins de deux mois de la rentrée littéraire, on commence à en savoir plus sur les 676 romans qui deferleront dans les librairies!






Les poids lourds

En tête, l’indéboulonnable Amélie Nothomb, le cru de cette année s’intitule Le fait du prince et sortira le 20 août
chez Albin Michel. Les médias devraient aussi vous parler abondamment de deux reines de la provoc,

d’un côté
Christine Angot avec Le marché des
amants
(Seuil), tout un  programme, et de l’autre Catherine Millet avec son Jour de souffrance
(Flammarion)


Très attendus également, Les accommodements raisonnables de
Jean-Paul Dubois (L’olivier),  Lacrimosa de Regis Jauffret (Gallimard), La porte des enfers de Laurent Gaudé (Actes Sud),  Ce que le jour doit à la nuit de Yasmina Khadra
(Julliard)
, L’incendie du Chiado de François Vallejo (Viviane Hamy), Barbaque de Yann Queffelec (Fayard) ou pour les amateurs de thrillers, Jean-Christophe Grangé et son Miserere (Albin Michel)


Girl power? Une rentrée très féminine, beaucoup d’auteurEs
très appréciées dans la blogosphère seront au rdv!

Sylvie Germain – L’inaperçu (Albin Michel), j’avais beaucoup aimé Magnus.
Eliette Abecassis –
Mère et fille (Albin Michel)
Alice Ferney – Paradis conjugal (Albin Michel)
Marie Nimier – Les inséparables (Gallimard)
Valentine Goby – Qui touche à mon corps, je le tue
(Gallimard)
Catherine Cusset – Un brillant avenir (Gallimard)
Amanda Sthers – Keith me (Stock)
Colombe Schneck – Val de grâce (Stock)
Isabelle Jarry – La traversée du désert (Stock)
Véronique Olmi – Dis moi la vérité (Grasset)
Claire Castillon – Dessous c’est l’enfer (Fayard)
Dominique Mainard – Pour vous (Joëlle Losfeld)
Bertina Henrichs (auteur de La joueuse d’échecs)
That’s all right mama ! (Editions du Panama)

Karine
Tuil – La domination (Grasset)

Anne-Constante Vigier – La
réconciliation
(Joëlle Losfeld)

Jeanne Benameur – Laver les
ombres
(Actes Sud)
Fatou Diome – Inassouvies nos vies (Flammarion)
Nina Bouraoui – Appelez moi par mon prénom (Stock)

Quelques messieurs tenteront de sortir leur épingle du jeu:




Benoît Duteurtre – Les pieds dans l’eau (Gallimard)
Philippe Segur  – Vacance au pays perdu (Buchet Chastel)
George Flipo – Qui comme Ulysse (Anne Carrière)
Laurent Maréchaux – Bijoux de famille (Le Dilettante)
Vincent Ravalec – Héros, personnages et magiciens (Fayard)
Christian Authier – Une belle époque (Stock)
Yann Apperry – Terre sans maître (Grasset)
Jean Louis Fournier – Où on va papa ? (Stock)
Olivier Rolin – Un chasseur de lions (Seuil)
Eric Holder – De loin on dirait une île (Le dilletante)

Robert Alexis – Les figures (Corti), j’avais beaucoup aimé
La robe.
Martin Page –
Peut-être une histoire d’amour (L’Olivier)


Et puis une curiosité qui devrait intéresser la blogosphère, Pierre Assouline parlera de son expérience de bloggeur dans Le blog ou la vie
(Editions Les arènes)

Les romans étrangers.



Pour ma part j’attends
particulièrement les nouveaux romans de Kate Atkinson A quand les bonnes nouvelles
(De Fallois) et d’Alice Sebold Noir de lune
(Nil)
.

Toujours du côté des anglo-saxons il y aura aussi La vie en sourdine de David Lodge (Rivages), Sur la plage du Chesil
d’Ian McEwan (Gallimard), L’état des lieux de Richard Ford (L’Olivier),

Nous commençons notre descente de James Meek (Metailié) & L’autre moitié du soleil de Chimamanda Ngozi Adichie (Gallimard)



Chez Sabine Wespieser sortira un roman de Nuala O’Faolain, disparue en mai dernier, Best
love Rosie
.




Enfin, à noter la sortie du nouveau Murakami
Haruki
Saules aveugles, femme endormie (Belfond), de Mari et femme
de Regis de Sa Moreira (Au diable vauvert) et de Daphné disparue de José Carlos Somoza (Actes Sud) (Gallimard).




Une liste loin d’être exhaustive bien sûr, il y aura sans aucun doute de belles surprises
dans les premiers romans ou auteurs moins connus, mais le programme est déjà alléchant, non?


Rendez-vous sur Hellocoton !

19 comments on “Rentrée littéraire 2008”

  1. J’ai adoré ce que le jour doit à la nui de Khadra (dans ma rubrique livres et lecture), je n’ai pas encore lu les autres. parmi les livres de la rentrée, j’ai aussi lu le très court récit La fausse veuve de Florence Ben Sadoun…

  2. Il y en a pour tous les goûts dans cette rentrée littéraire. Le 21 août paraissent simultanément le nouveau Christine Angot Le Marché des amants au Seuil et Quelques jours avec Christine A de Frédéric Andrau chez Plon. L’auteur y raconte un étrange voyage avec la Angot. il l’enlève pour voir qui elle est vraiment quand il n’y a plus personne pour joeur son jeu. A lire ! vous ne serez pas déçus…

  3. Je suis charmé, Solenn, de nous voir déjà annoncés, mon « Qui comme Ulysse » et moi. Surtout en si bonne compagnie, dans la foulée de Duteurtre et Ségur. Il me reste à ne pas vous décevoir.

  4. Moi c’est le David Lodge qui m’intéresse; et juste pour sortir ma science: Martin Page est français. Son roman Comment je suis devenu stupide ne m’avait pas du tout emballée.

  5. Merci beaucoup Solenn, je vais comme cela prendre de l’avance et noter certain titre comme celui de Sylvie Germain, Yasmina Khadra…En fin de compte, je pense que j’aurais plus vite fait d’imprimer ton article et stabiloter ce qui me tente le plus !! ;-))

  6. Arghh Thom et Amanda c’est terrible de nous faire mariner comme ça!

    Marie je viens d’aller voir ta sélection 🙂 J’ai vu que le tome 2 de « Le souffle des marquises » était prévu en septembre, je suis justement en train de lire le premier tome.

    Liliba c’est notre lot à tous pauvres blogueurs, des listes qui s’allongent, s’allongent sans fin 🙂

    Cathulu un petit résumé du Kate Atkinson (trouvé sur Evene):

    Un écrivain, Howard
    Mason, vit avec sa femme et ses
    trois enfants à la campagne. Alors qu’il est allé rejoindre sa maîtresse à Londres, sa femme, le bébé, l’aînée de ses filles, huit
    ans, et le chien sont massacrés par un parfait inconnu. Seule la petite Joanna, six ans, parvient à échapper au carnage en se
    cachant dans un champ de blé. On retrouve Jackson Brodie,
    le détective privé de ‘La Souris bleue’ qui
    avait involontairement repris du service dans ‘Les
    Choses s’arrangent, mais ça ne va pas mieux’ remarié à une conservatrice du British Museum, et Louise Monroe, mariée à
    un chirurgien d’Edimbourg. Tous deux semblent
    avoir trouvé un conjoint ‘bien sous tous
    rapports’ mais sont insatisfaits. On a l’impression d’une occasion manquée
    entre Jackson et Louise.

  7. je ne sais pas si je parle du même que Thom, mais oui, j’en ai lu aussi, que je considère comme un chef d’oeuvre !
    Je sens que Khadra, Sylvie Germain, Alice Ferney, Véronique Olmi vont être mes premiers achats…
    merci pour cette liste, solenn

  8. Effectivement, programme plus qu’alléchant !! C’est sympa que tu aies réussi à avoir quelques couvertures de livres à nous montrer 😉
    J’ai déjà commencé à faire ma petite sélection perso des romans qui me tentent (voir sur mon site) ! Ma LAL augmente !!

  9. Il y en a un, là-dedans, que j’ai déjà lu, et qui est un chef d’oeuvre.

    Mais évidemment, je n’ai pas le droit de dire lequel, sinon il va m’arriver des ennuis. On en reparlera fin août (seulement, pff…) :-/

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *