Rien ne s’oppose à la nuit – Delphine de Vigan (Le livre de poche, 30 janvier)

Ma famille incarne ce que la joie a de plus bruyant, de plus spectaculaire, l’écho inlassable des morts, et le retentissement du désastre. Aujourd’hui je sais aussi qu’elle illustre, comme tant d’autres familles, le pouvoir de destruction du verbe, et celui du silence. D. de V.

Prix du roman Fnac 2011  – Prix Renaudot des lycéens 2011  – Prix roman France Télévisions 2011 – Grand prix des lectrices de Elle 2012

—————————————————————————————————————————————————-

Veuf – Jean-Louis Fournier (Le livre de poche, 30 janvier)

Je suis veuf, Sylvie est morte le 12 novembre. C’est bien triste. Cette année, on n’ira pas faire les soldes ensemble. Elle est partie discrètement sur la pointe des pieds, en faisant un entrechat et le bruit que fait le bonheur en partant. […] J’ai eu beaucoup de chance de la rencontrer, elle m’a porté à bout de bras, toujours avec le sourire. C’était la rencontre entre une optimiste et un pessimiste, une altruiste et un égoïste. On était complémentaires, j’avais les défauts, elle avait les qualités. […] Elle n’aimait pas parler d’elle, encore moins qu’on en dise du bien. Je vais en profiter, maintenant qu’elle est partie. J.-L. F

—————————————————————————————————————————————————-

Parle-leur de batailles, de rois et d’éléphants – Mathias Enard (Babel, 31 janvier)

13 mai 1506, un certain Michelangelo Buonarotti débarque à Constantinople. A Rome, il a laissé en plan le tombeau qu’il dessine pour Jules II, le pape guerrier et mauvais payeur. Il répond à l’invitation du Sultan qui veut lui confier la conception d’un pont sur la Corne d’Or, projet retiré à Leonardo da Vinci. Urgence de la commande, tourbillon des rencontres, séductions et dangers de l’étrangeté byzantine, Michel Ange, l’homme de la Renaissance, esquisse avec l’Orient un sublime rendez-vous manqué

—————————————————————————————————————————————————-

Room – Emma Donoghue (Le livre de poche, 30 janvier)

Sur le point de fêter ses cinq ans, Jack a les préoccupations des petits garçons de son âge. Ou presque. Il ne pense qu’à jouer et à essayer de comprendre le monde qui l’entoure, comptant sur sa mère pour répondre à toutes ses questions. Cette mère occupe dans sa vie une place immense, d’autant plus qu’il habite seule avec elle dans une pièce unique, depuis sa naissance. Il y a bien les visites du Grand Méchant Nick, mais Ma fait tout pour éviter à Jack le moindre contact avec ce personnage. Jusqu’au jour où elle réalise que l’enfant grandit, et qu’elle ne va pouvoir continuer longtemps à entretenir l’illusion d’une vie ordinaire. Elle va alors tout risquer pour permettre à Jack de s’enfuir. Mais l’enfant va-t-il réussir à trouver des repères loin de leur univers ? Quel accueil lui réservera le monde extérieur, lui l’enfant né de la captivité d’une femme ?

—————————————————————————————————————————————————-

Golden Gate – Vikram Seth (Le livre de poche, 30 janvier)

Ce roman se déroule au pied du Golden Gate. Lieu : la Californie. Les années quatre-vingt. Quelques Américains, sous l’œil de Vikram Seth, Cherchent le grand amour et bravent le destin. Cette épopée moderne, où satire et romance Entraînent le lecteur au cœur d’une expérience Unique, est racontée en vers : sept cents sonnets A peu de choses près, où tour à tour paraît Et disparaît l’espoir, où le futur auteur D’Un garçon convenable, autre roman épique, Fait de San Francisco une cité mythique. Le rire y est fréquent, aussi bien que les pleurs. Savourez sa musique et oubliez l’exploit.

—————————————————————————————————————————————————-

Meurtres au manoir – Willa Marsh (J’ai lu, le 6 février)

Clarissa s’installe dans le manoir de Thomas, un veuf courtois et cultivé qu’elle vient de rencontrer. Elle ne s’imagine pas que cette magnifique demeure de style Tudor, perdue aux confins du pays de Galles, va être le théâtre d’un piège implacable organisé par Olwen et Gwyneth, les deux charmantes vieilles tantes de son compagnon.

—————————————————————————————————————————————————-

1Q84 Livre 3 – Haruki MURAKAMI (10/18, 7 février)

Au Japon, d’octobre à décembre 1984.
Aux voix d’Aomamé et de Tengo se joint dans ce troisième volume celle du détective Ushikawa.
Enrôlé par la secte des Précurseurs, Ushikawa se lance aux trousses de la tueuse et de l’écrivain, et lève un à un les voiles sur leur passé.
Sous les deux lunes de 1Q84, un complexe jeu du chat et de la souris se met en place.
Pour Aomamé et Tengo, le temps est désormais compté…

—————————————————————————————————————————————————-

Cette main qui a pris la mienne – Maggie O’Farrell  (10/18,  21 février)

Lexie a accompli son rêve : rejoindre Londres pour y devenir journaliste. Insolente, sûre d’elle, la jeune femme évolue triomphalement dans le fougueux Soho des sixties, menant de front sa vie professionnelle et de mère célibataire. Jusqu’au jour ou le destin se rappelle à elle… Quarante ans plus tard, Elina, une jeune artiste d’origine finnoise, vient de mettre au monde son premier enfant. Un accouchement qui a failli lui coûter la vie et dont le souvenir obsédant menace de détruire son couple. Car depuis la naissance, son mari Ted se comporte de façon très étrange, comme si son inconscient se réveillait d’un profond sommeil. En quête désespérée d’une main qui le guiderait à travers les zones d’ombre de son enfance, Ted va mettre au jour un terrible secret. Un secret qui unit intimement Lexie et Elina…

—————————————————————————————————————————————————-
Si c’était à refaire – Marc Levy (Pocket, 7 février)

Andrew Stilman, grand reporter au New York Times, mène l’enquête la plus importante de sa carrière. Au lendemain de son mariage, il est victime d’une agression et s’effondre, mortellement blessé, dans une mare de sang. Étrangement, il reprend connaissance, deux mois plus tôt.
Revenu soixante jours en arrière, Andrew Stilman doit choisir entre mener à terme son enquête ou découvrir son assassin et déjouer le destin. De New York à Buenos Aires, le reporter se trouve précipité dans un engrenage vertigineux.
S’engage alors une course contre la montre, entre suspense et passion, jusqu’au dénouement… à couper le souffle.

—————————————————————————————————————————————————-

Les sopranos – Alan Warner (Points, 7 février)

Le concours de chorale de leur école écossaise de bonnes sœurs ? Les Sopranos n’en ont rien à faire. Manda, Chell, Kylah, Finn et Orla veulent rendre cette virée en ville inoubliable. À 17 ans, tout ce qu’elles ont en tête, c’est l’alcool, les fringues, les mecs, perdre le concours pour rentrer à temps et enflammer le dancefloor. Et l’amitié. Parce que c’est tout ce qu’elles ont au monde, l’amitié.

—————————————————————————————————————————————————-

Méfiez vous des enfants sages – Cécile Coulon (Points, 7 février)

Elle s’appelle Lua et elle déteste le chocolat noir. Enfant, elle passait tout son temps avec Eddy, le vieux rocker marginal d’en face. Dans cette petite ville tranquille du sud des États-Unis, il était son seul ami. Et puis la vie a tout gâché. Lua a grandi, elle ne croit plus en Dieu. Ses parents n’ont rien compris, rien vu. Mais cela les intéresse-t-il vraiment ? Lua ne sera plus une enfant sage.

—————————————————————————————————————————————————-

Rendez-vous sur Hellocoton !

3 comments on “Sorties Poches Février 2013”

  1. J’ai déjà acheté le Delphine de Vigan….J’ai hésité pour Room, mais, je sais pas, j’ai peur d’avoir du mal à supporter l’histoire (trop sensible moi, ?). Veuf me tente. J’ai lu le précédent de Fournier sur ses enfants hadicapés. Pour le coup c’est dur et ironique en même temps. Faut s’accrocher mais c’est pas mal.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *