le coeur d'une autreLe cœur d’une autre de Tatiana de Rosnay
Bruce, un quadragénaire divorcé, un peu ours, un rien misogyne, est sauvé in extremis par une greffe cardiaque. Après l’opération, sa personnalité, son comportement, ses goûts changent de façon surprenante. Il ignore encore que son nouveau coeur est celui d’une femme. Mais quand ce coeur s’emballe avec frénésie devant les tableaux d’un maître de la Renaissance italienne, Bruce veut comprendre. Qui était son donneur ? Quelle avait été sa vie ? Des palais austères de Toscane aux sommets laiteux des Grisons, Bruce mène l’enquête. Lorsqu’il découvrira la vérité, il ne sera plus jamais le même… (le livre de poche)
Lu par Majanissa

l'amour est à la lettre aL’amour est à la lettre A de Paola Calvetti
Tout quitter pour ouvrir la librairie de ses rêves, voila le pari fou que fait Emma, une milanaise énergique et romantique, à l’aube de ses cinquante ans. Unique en son genre, la librairie Rêves&Sortilèges, spécialisée dans les romans d’amour, devient le lieu de rendez-vous des cœurs brisés, amoureux ou solitaires passionnés. Et c’est justement entre les rayons « Pour l’éternité » et « A corps libres » qu’Emma va retrouver Federico, son flirt de jeunesse. Marié, il vit aujourd’hui à New-York. Pourtant une correspondance secrète s’établie entre les anciens amants qui, au fil des jours, vont réapprendre à se connaître et à s’aimer. Un roman hors normes, vibrant hommage au pouvoir des mots et de la littérature. (10/18)
Mon avis, lu aussi par Cuné, Keisha, Schlabaya, Laure, Canel

la porte des enfersLa porte des enfers de Laurent Gaudé
Naples, 1980.  Lorsque la fusillade s’arrête, Matteo découvre que l’enfant est mort. Ce qui se passe ensuite, Matteo et Giuliana, son épouse, ne s’en souviennent pas. Ils ont le sentiment d’être hors de la vie, leur douleur ne connaît pas de repos. Chauffeur de taxi, Matteo erre sans but d’un point à l’autre de la ville, travaillant désormais de nuit pour ne pas voir le monde. Un jour, Giuliana lui demande de retrouver et de supprimer le meurtrier de leur fils. Parce qu’il échoue, elle disparaît. Matteo, de son côté, apprend dans un café où se croisent d’étranges consommateurs qu’il est possible de descendre aux Enfers. (Babel)
Lu par Amanda, Dédale (Biblioblog), Kathel

la tendresse des loupsLa tendresse de loups de Stef Penney
En Nouvelle-Ecosse, à Dove River, petit village à la frontière du Grand Nord, un trappeur est retrouvé mort dans sa cabane, égorgé et scalpé. Dans cette communauté pieuse où la plupart des autochtones sont des chasseurs ou des guides, la nouvelle provoque une onde de choc. Surtout pour Mme Ross qui a découvert le corps et constaté dans la foulée la disparition de son fils Francis. Incapable de croire en sa culpabilité et accompagnée de Parker, un énigmatique trappeur Indien, elle se lance à sa poursuite, au nord du nord, dans l’immensité impénétrable des plaines hostiles. Roman d’aventures, western glacé, Stef Penney signe un récit haletant, où se mêlent le suspense et l’épopée, la violence et la nostalgie des grands espaces.
Lu par Cuné, Kathel

la couturiereLa couturière de Frances de Pontes Peebles
Brésil, 1920. Orphelines, Emilia et Luzia Dos Santos auraient pu être de modestes couturières unies à jamais dans l’adversité. Mais le destin en a voulu autrement et elles seront bientôt séparées par les déchirements d’un pays en proie aux coups d’Etat et aux révoltes populaires. Tout opposera en effet les deux sœurs : Emilia qui ne connaîtra que tourments et désillusions en épousant un notable de Recife, et Luzia qui sera kidnappée par un des plus célèbres Cangaceiros, ces bandits mercenaires qui terrorisent les propriétaires terriens. Prenant bientôt fait et cause pour les paysans affamés du Sertao, celle qui sera surnommée la Couturière devient plus impitoyable encore que ses ravisseurs. La femme-bandit et l’épouse déçue n’en ont décidément pas fini avec les rivalités de classes et de clans. Frances de Pontes Peebles fait revivre ici l’histoire tumultueuse du Brésil de son enfance et brosse le portrait saisissant de deux femmes extraordinaires.
Lu par Armande.

Rose Sainte-Nitouche de Mary Wesley
Avec Ned, aussi fortuné qu’attentionné, le mariage de Rose serait raisonnable. Mais la veille de ses noces, le ténébreux Mylo plonge la fiancée dans le trouble :  » Au lit avec lui, tu te demanderas si cet étrange acte sexuel ne toucherait pas au sublime avec moi « . Pendant près de cinquante ans, la sainte-nitouche est une épouse dévouée. En façade seulement. Veuve, Rose tombe le masque. Derrière les sages apparences, le marivaudage. Si Rose était épanouie, elle l’était entre un mari sécurité et un amant passionné. Impertinente apologie de la vieillesse triomphante et de l’amour libre, Rose, sainte-nitouche a la saveur d’un bonbon anglais aigre-doux. (j’ai lu)
Lu par Clarabel, Cathulu

les moustaches de stalineLes moustaches de Staline de François Ceresa
Grand Hôtel, Cabourg. Jean tombe par hasard sur Garance, un amour de jeunesse. Est-ce vraiment le hasard ? Ils partent sur les traces du passé. Dans les années 70, pendant les vacances, Yvonne, la mère de Garance, mannequin et écrivain, recevait dans sa villa des artistes et des intellectuels. Avant l’heure de l’apéritif, elle faisait du bronzage intégral dans les dunes. Jean trouvait qu’elle ressemblait à Candice Bergen. Il admirait aussi ses amis. Avec eux, rien n’était banal. Tous étaient amoureux d’Yvonne, mais cela ne le choquait pas puisqu’il l’était aussi. Il n’imaginait pas à quels désastres tout cela mènerait. (Editions du rocher)
Lu par Mango, Clarabel

L’excuse de Julie Wolkenstein
J’aurais dû m’en apercevoir dès le début : la première fois que je l’ai vue, le soir où elle a débarqué sur l’île avec ma mère et s’est encadrée dans la porte-fenêtre, éblouie par le décalage horaire et le coucher de soleil, tout coïncidait, tout concordait. Nous reproduisions déjà à notre insu la situation de départ de ce vieux bouquin de James que, comme tous les étudiants américains, j’avais lu à la fac quelques années plus tôt. Sur le moment je n’ai rien compris. Mais maintenant j’en suis sûr : sa personnalité, sa vie, ses voyages, ses amis, les hommes qui l’ont aimée, celui qu’elle a épousé, ses enfants, ses deuils, tout a été écrit, imaginé il y a un siècle. Je ne suis pas superstitieux. Je ne suis pas fou. Je ne crois pas au destin. Mais le sien imite exactement celui d’un personnage de roman qu’elle ne connaît même pas. Et qui se termine par ma mort – je veux dire la mort de mon modèle, Ralph. Elle, l’héroïne, on ne sait pas ce qu’elle va devenir. Mais je peux peut-être déjouer cette espèce de malédiction. Je n’ai plus beaucoup de temps, je sais ce qui me reste à faire.
Lu par Laure, Clochette, Papillon, Clarabel

firminFirmin, autobiographie d’un grignoteur de livres de Sam Savage
Autobiographie d’un grignoteur de livres, Firmin raconte l’histoire d’un rongeur érudit qui a vu le jour clans les sous-sols d’une librairie de Scollay Square, vieux quartier en péril du Boston des années 1960. Plein d’appétit pour les mots, épris de nourritures spirituelles autant que terrestres, Firmin ne peut communiquer tous ses coups de cœur ni exprimer ses détresses, et voit avec révolte se déliter sa race comme son quartier, cernés par l’incompréhension des hommes et par les mécanismes du profit. Mais la rencontre avec un romancier marginal le sauve du pessimisme ambiant. Superbe hommage aux valeurs de l’écrit et aux singularités de toutes espèces, l’aventure de Firmin est aussi un fabuleux trait d’union entre littérature, exclusion et résistance.
Lu par Laure, Keisha, Clarabel, Dédale (Biblioblog), Yspaddaden

Le général et moi de Daniel Picouly
29 mai 1968, la France est paralysée par les grèves et le président de Gaulle rejoint la résidence du général Massu à Baden-Baden à bord d’un hélicoptère. Une journée historique débute pour le narrateur, fervent gaulliste, dans les coulisses des ministères et de l’Assemblée jusqu’à sa rencontre avec une éditrice parisienne au café de l’Odéon. (Le livre de poche)

Le mystère du lac de Robert Mc Cammon
Dans la tranquille petite ville de Zéphyr, Alabama,dans les années 60, le jeune Cory et son père sont témoins d’un horrible accident : un inconnu, prisonnier d’une voiture, disparaît dans les profondeurs d’un lac. A Zephyr, soudain, les démons se réveillent. Le temps de 4 saisons, durant lesquelles surgissent vrais méchnats et créatures fantasmagoriques, Cory élucide les mystères qui l’entourent, découvre le monde des adultes, et notamment une vieille Noire de cent six ans qui charme les serpents et connaît le langage des morts. Initié à ces mystères, Cory comprend qu’outre la santé mentale de son père, sa vie est également en jeu. (le livre de poche)
Mon avis.

les âmes bruléesLes âmes brulées d’Andrew Davidson
Que feriez-vous si vous vous réveilliez sur un lit d’hôpital, le corps brûlé et couvert de cicatrices? Il ne vous resterait qu’à attendre la mort. A moins qu’un ange passe votre porte… C’est le destin hors norme du héros des Âmes brûlées. L’accident terrible qui le met sur la voie mystique de sa rédemption. Et le début d’une aventure hallucinante, du Moyen Âge à nos jours, de l’enfer à l’amour. (Pocket)
Lu par Cuné, Pimprenelle, Abeille, Karine.

Rendez-vous sur Hellocoton !

17 comments on “Sorties poches Juin 2010”

  1. @Toutes: Profitez en, en général il y a ensuite très peu de sorties en juillet/aout. Un peu de répit pour vos PAL!

    @Tiphanie: Il est possible qu’il ne s’agisse pas d’une nouveauté alors, mais simplement d’un nouveau tirage. Pas toujours facile de s’y retrouver dans les infos des éditeurs, et ma mémoire me fait parfois défaut!

  2. Ah beh pour cette fois, rien ne me tente.
    Mais je me réjouis toujours d’aller acheter Les déferlantes de Gallay, dont la sortie était prévue pour le 29 mai 😉

  3. Merci pour cette liste Solenn.
     » le coeur d’un autre » édité à nouveau c’est une bonne nouvelle : c’est une très belle histoire qui fait partie de mes coups de coeur absolus 🙂

    Sinon, » la couturière » et  » Rose sainte Nitouche » sont très tentants. Je suis plus mitigée sur  » les âmes brûlées »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *