Créé en 1925, le magazine américain The New Yorker a dès ses débuts accordé une large place aux dessins humoristiques. Après avoir rassemblé  Les meilleurs dessins sur la France et les français, Jean-Loup Chiflet a eu la bonne idée de regrouper et de traduire les dessins consacrés à l’univers des livres: Editeurs cyniques, auteurs incompris,  libraires blasés, critiques féroces  ou lecteurs d’un jour… En 300 dessins tout est dit ou presque sur la littérature! Et en mettant en scène notre rapport aux livres, c’est un peu de notre société que ces dessins racontent: la vie de couple, nos relations aux autres, notre incessante quête du bonheur (avec la folie des livres consacrés au développement personnel), la superficialité de notre quotidien,  notre addiction aux nouveaux médias, l’omniprésence de l’argent, du commerce et du marketing qui voudraient dévorer la culture toute crue. Les dessinateurs du New Yorker ont vraiment un talent fou, quelques mots suffisent à faire mouche,  et certaines histoires sans paroles en disent même beaucoup…  Ce livre est un petit bijou qui fera soupirer d’aise tous les amoureux des livres, c’est fin, subtil, bien vu, drôle, saupoudré du délicieux nonsense cher aux anglo-saxons, terriblement riche, trop pour qu’il soit possible de le résumer convenablement. Je ne résiste pas au plaisir de  vous glisser ci-dessous quelques-uns de ces dessins, plus éloquents qu’un long discours!


Editions Les arènes 2009, 189 pages, 24,80€



Et quelques autres à voir ici.

Rendez-vous sur Hellocoton !

1 comment on “The New Yorker, l’humour des livres – Jean-Loup Chiflet”

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *