inconnuacetteadresse-affiche

Qui n’a pas lu « Inconnu à cette adresse » de Kressman Taylor? Si c’est le cas de certains d’entre vous, je ne peux que vous encourager à vous précipiter dans la librairie la plus proche pour découvrir ce texte incontournable.

Max Eisenstein, juif américain, et Martin Schulze, d’origine allemande, ont ouvert une galerie d’art à San francisco. En 1932, Martin repart s’installer en Allemagne, et les deux hommes entament alors une correspondance. Mais peu à peu les deux amis s’éloignent, Martin adhère de plus en plus aux théories du nazisme, jusqu’à vouloir rompre tout contact avec Max. Ce dernier lui demande alors une dernière faveur, celle de protéger sa soeur, Griselle, qui se trouve à Berlin.

Si ce court roman (presque une nouvelle) est paru pour la première fois à la fin des années 30 aux Etats-Unis, c’est – sans doute comme beaucoup d’entre vous –  lors de sa réédition dans les années 90 par les éditions Autrement que je l’ai découvert. Je l’ai non seulement lu plusieurs fois, mais je l’ai aussi beaucoup prêté autour de moi, fascinée par l’intensité de ce texte, qui en dit beaucoup sur le  rôle que nous jouons dans l’Histoire, et sur la portée des actes de chacun.

Je regrette en revanche de ne jamais avoir eu l’occasion de voir l’adaptation théâtrale, mise en scène par Delphine de Malherbe.  Cette pièce a la particularité d’être jouée chaque mois par un duo d’acteurs différents, et pas des moindres: Gérard Darmon et Dominique Pinon, Jean-Paul Rouve et Élie Semoun, Pascal Elbé et Stéphane Guillon, Richard Berry et Franck Dubosc, Thierry Frémont et Patrick Chesnais, par exemple,  se sont ainsi succédé au fil des mois. Tout au long de ce mois de décembre, Martin et Max seront joués cette fois par Jean-Pierre Darroussin et Eric Elmosnino. Peut-être que je me laisserais tenter par une offre de dernière minute au théâtre Antoine

Rendez-vous sur Hellocoton !

3 comments on “« Inconnu à cette adresse », du roman à l’adaptation théâtrale”

  1. J’ai adoré le livre, mais raté la pièce : elle passait vendredi soir à Roubaix, avec Thierry Lermitte et Patrick Timsit, mais j’ai revendu mes places : trop morte de fatigue 🙁

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *