A l’âge de trois ans, Walker est abandonné sur le bord d’une route. Devenu adulte, il part à la recherche de son passé, armé de quelques maigres indices, et aidé dans sa quête par Krista, une jeune fille handicapée rencontrée à Toronto. Parallèlement aux recherches de Walker et Krista, l’on suit l’histoire de Bobby, un jeune garçon inquiétant né dans les années 50. Quel est le lien entre Bobby et Walker? Qui cherche à empêcher Walker de découvrir sa véritable identité?

La principale réussite de ce roman tient au personnage de Bobby: On suit le cheminement patient de la folie criminelle qui va bientôt le ronger, nourrie de sa mégalomanie et de ses frustrations. L’intrigue est angoissante et menée sur un rythme haletant. Dommage que ce thriller tombe souvent dans les travers du genre, raccourcis faciles ou personnages un peu caricaturaux. « Ne te retourne pas » est un polar honnête qui permet de passer un bon moment, sans pour autant révolutionner le genre.

Fleuve Noir 2005, 278 pages, 18€
Sélection Prix Elle 2006

Rendez-vous sur Hellocoton !

2 comments on “Ne te retourne pas – James W. Nichol”

  1. Merci à toi Elizabeth! J’ai d’autres critiques de polars en attente, elles seront sur le site dans les semaines qui viennent.

    Si tu as des auteurs ou des titres à me conseiller, n’hésite pas!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *