[Roman Jeunesse] Ing

Dans le Chicago des années 20, Gloria s’apprête à se fiancer au séduisant et froid Sebastian, fervent partisan de la prohibition. Sa cousine Clara, une petite campagnarde avec laquelle elle ne s’entend pas, est venue aider aux préparatifs du mariage. Mais avant de dire adieu à sa vie de lycéenne riche et insouciante, Gloria  compte bien en profiter pour s’encanailler un peu, jouer les garçonnes libérées, s’étourdir d’alcool et de musique dans les bars clandestins avec ses amis Marcus et Lorraine. Lorraine,  jalouse des nombreux atouts de Gloria, et amoureuse de Marcus, qui la regarde à peine. C’est au Green Mill que Gloria rencontre Jérôme, un pianiste de jazz talentueux. Mais entre une fille blanche promise à un beau mariage et un jeune homme noir, toute relation est impossible.

Ingénue est le premier tome d’une nouvelle série,  Cabaret. On suit tour à tour les trois jeunes filles, Gloria, Lorraine, et Clara.  Gloria, petite fille gâtée, va découvrir les bas-fonds un peu glauques de Chicago, mais aussi le côté sombre de la haute société, dans laquelle l’argent et la réputation prévalent sur tout. Elle perdra certaines de ses illusions mais trouvera  l’amour, le vrai, celui qui n’a pas de raison ni de couleur. Lorraine est quant à elle le giada delaurentis little pokies vilain petit canard de l’histoire, scandaleuse, outrageuse, prête à tout pour qu’on la remarque, mais finalement bien seule et triste.  Clara est le personnage que j’ai préféré, la plus mature des trois, elle cache une double identité et un lourd secret :  Si pour la galerie elle joue les petites ploucs de Pennsylvanie, elle a en fait vécu une vie trépidante de garçonne à New York, qui s’est terminé par un drame, dont le lecteur ne connaîtra les détails que dans les toutes dernières pages.

Sur le fond ce premier tome brasse des thèmes assez classiques, amour, amitié, trahison, une sorte de Gossip Girl transposé dans les années 20.  J’ai surtout apprécié l’atmosphère : la prohibition, les établissements clandestins tenus par des gangsters, les garçonnes, l’émergence du jazz, la place (ou plutôt la non-place) des gens de couleur dans la société américaine, l’impossibilité pour un jeune homme noir et une jeune fille blanche de s’aimer. C’est un bon divertissement avec lequel j’ai passé un moment agréable, assez en tous cas pour avoir envie de lire le tome suivant, d’autant que l’histoire  s’accélère lors des dernières pages  avec un rebondissement inattendu qui annonce des changements intéressants pour nos jeunes héroïnes.

Bayard Jeunesse 2012, 450 pages /

Rendez-vous sur Hellocoton !

About Solenn