Après avoir échoué au challenge « Je lis aussi des albums » 2010 organisé par Sophie (je vous épargne la liste de mes très bonnes excuses),  je récidive cette année pour la seconde édition. Je me suis donc à nouveau engagée à lire 20 albums en un an, et j’ai commencé par une valeur sûre, un conte des frères Grimm illustré par Benjamin Lacombe.

Est il utile de vous rappeler l’histoire? Une reine acariâtre et jalouse, veut se débarrasser de sa belle-fille à la peau blanche comme neige, aux lèvres aussi rouges que le sang et aux cheveux noirs d’ébène. Mais le chasseur chargé d’éliminer Blanche-Neige, ému par sa beauté, la laisse s’enfuir, et la jeune fille trouve refuge dans la forêt auprès de sept nains. Jusqu’au jour où la méchante reine découvre que Blanche-Neige est toujours vivante…

Voilà longtemps que je n’avais pas lu ce Pokies conte, et en le commençant j’avais d’ailleurs plus en tête le dessin animé de Disney que la version originale des frères Grimm. J’avais oublié bien des détails, et notamment à quel point cette histoire était noire et violente (si mes souvenirs sont bons, la version de Disney est pas mal édulcorée). Je ne me souvenais pas par exemple que pour punir la vilaine sorcière on la faisait danser dans des sabots en fer brûlants jusqu’à ce qu’elle en meurt…   Les illustrations de Benjamin Lacombe sont magnifiques évidemment et il a choisi d’appuyer ce côté sombre de l’histoire, en peuplant ses dessins d’oiseaux effrayants. Un bien bel album, même si à mon avis il vaut mieux éviter de le mettre entre les mains des plus petits.

Blanche-Neige des Frères Grimm, illustré par Benjamin Lacombe, Milan Jeunesse 2010, 16,50€/
Challenge Je lis aussi des albums 1/20

Rendez-vous sur Hellocoton !

3 comments on “Blanche-Neige des freres Grimm illustré par Benjamin Lacombe”

  1. Les enfants aiment se faire peur. Je crois qu’on a tendance à se voiler la face sur les penchants sanguinaires de nos chérubins. Certes ils pleurent quand la maman de Bambi meurt (quoique pas tous!), mais ils demandent à revoir encore et encore. Et puis quoi de plus doux que de lire des atrocités, bien au chaud, en sécurité, calé contre maman.
    Simplement quand on est maman on a tellement envie de les protéger qu’on oublie comme on a aimé des histoires qui après tout n’étaient pas si roses.

  2. Je ne lis pas de BD mais je trouve vraiment que cette édition est magnifique et me donnerais presque envie de le lire. Déjà parce que j’aime beaucoup les contes et « Blanche neige » a été un de mes préférés mais en plus les dessins sont vraiment incroyables. J’ai offert à ma petite voisine qui vient d’avoir deux ans « La belle au bois dormant qui est dans cette même collection je crois tellement j’ai craqué.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *