Attaquée et mordue par des loups il y a quelques années, Grace reste fascinée par les nombreux loups qui vivent dans la forêt de Mercy Falls, notamment par ce beau spécimen aux yeux dorés qui revient rôder près de sa maison chaque hiver. Mais lorsque la meute tue un lycéen, les habitants de la région entreprennent de nettoyer la forêt et d’éliminer les loups, au grand désespoir de Grace, terrifiée à l’idée qu’il puisse arriver quelque chose à son loup. Un jour l’adolescente découvre sur le pas de sa porte  un jeune homme gravement blessé prénommé Sam,  aux grands yeux dorés…

Je me suis encore une fois laissée séduire par une une très belle couverture de la collection Black Moon, et j’ai plongé cette fois dans l’univers des loups-garous!  Les chapitres alternent  les points de vue de Sam et de Grace (c’est plutôt un bon point qui permet d’installer du rythme) et chaque partie commence par une indication de la température, instaurant ainsi un certain suspens, puisque c’est le froid qui provoque la transformation de Sam en loup-garou.  Les personnages restent malheureusement assez attendus et superficiels: Sam et Grace manquent tous les deux de caractère et d’épaisseur, et  leur relation prévisible m’a laissée de marbre. Edward et Bella n’ont pas de souci à se faire,  il n’y a rien de nouveau sous la (pleine) lune: nos deux  jeunes amoureux  sont écartelés entre leur attirance physique et leur souffrance quand ils gardent sagement leurs distances, et l’auteur nous rappelle toutes les deux pages qu’il s’agit d’un amour impossible, voué à l’échec puisque  Sam est destiné à devenir un jour définitivement un loup.

Je regrette aussi que le thème des loups-garous ne soit que survolé, et que l’auteur n’ait pas choisi de mettre en avant les personnages secondaires plus prometteurs que les personnages principaux, comme Beck, le chef de la meute, ou Shelby, la belle et jalouse louve blanche. J’aurais aimé par exemple en savoir plus sur l’histoire personnelle des différents membres de la meute. Bref ça se lit gentiment même s’il y a beaucoup de longueurs, c’est agréable sans jamais réussir à être vraiment accrocheur. Pour l’instant je ne pense pas lire la suite de cette série, le tome 2 « Fièvre » doit paraître en octobre prochain.

Hachette (collection Black Moon) 2010, 540 pages, 18€. Titre original: Shiver, traduction de Camille Croqueloup (un nom prédestiné :o)

Lu dans le cadre d’un partenariat avec Livraddict, merci!

Rendez-vous sur Hellocoton !

10 comments on “Frisson – Maggie Stiefvater”

  1. En premier, félicitations et bonheur à votre fille. J’arrive juste sur votre blog et contrairement aux autres commentaires, j’ai envie de lire ce livre. Votre résumé me tente. Je sais d’avance que ça finira mal, tant pis. Je ne connaissais pas du tout. Je m’instruis ! Bon week-end.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *