le billet du WE 24 - Katherine Pancolle billet du WE 24 - Philippe Claudelle billet du WE 24 - Albumsle billet du WE 24 - poirier

Vous êtes 55 à avoir répondu au petit sondage lancé dans la colonne de droite sur les sorties du mois d’avril (La question étant très exactement: Quelle sortie du mois d’Avril attendez vous le plus?) Et c’est Katherine Pancol qui l’emporte haut la main avec Les écureuils de Central Park sont tristes le lundi (34,54 % des votes).

Viennent ensuite Peu de gens savent de Manu Larcenet (14,54%),  Orages Ordinaires de William Boyd (12,72%) et Hush, Hush de Becca Fitzpatrick (9,09%). Petites surprises de ce sondage, ni le roman inédit de Nabokov, ni la nouvelle BD de Pénélope Bagieu (à égalité avec 7,27%) ne semblent vous tenter. Ferment la marche Pense à demain d’Anne-Marie Garat (5,45%), La fille de papier de Guillaume Musso (5,45%) et Frisson de Maggie Stiefvater (3,63%). Merci à tous ceux qui ont joué le jeu et pris le temps de répondre à ce petit sondage, j’en lancerais un autre bientôt!

***

Ma lecture en cours, Le rapport de Brodeck de Philippe Claudel (lecture commune avec L’ogresse).  J’ai beaucoup de mal à m’immerger dans ce roman. Sa qualité n’est pas en cause,  c’est juste une histoire de mauvais timing, le printemps est enfin là, le soleil coule à flots, et j’ai envie de légèreté. Rien n’est plus éloigné de mon état d’esprit du moment que l’histoire très noire de ce village traumatisé par la deuxième guerre mondiale et qui va se liguer contre un étranger et le tuer. Je n’ai lu qu’une centaine de pages, et je me demande si je dois continuer ma lecture au risque de passer complètement à côté (c’est sans doute le danger de « programmer » ainsi des lectures). Je crois que je vais faire une pause cet après-midi en me plongeant plutôt dans quelques albums jeunesse!

***

Bon dimanche à tous!

Rendez-vous sur Hellocoton !

9 comments on “Le billet du week-end #24: R”

  1. J avais vraiment accroché avec les crocodile et les tortues de Katherine ! Là, j’ai été à sa dédicace pour les écureuils : en plus d’être talentueuse, elle est adorable.

  2. Je garde un énorme souvenir du « Rapport de Brodeck » que j’ai lu au moment de sa sortie. Il m’avait bouleversé dans le message qu’il fait passer, grâce, notamment, à cette narration très réaliste et en même temps totalement fictive… Mais comme tu le dis, il faut le lire au bon moment.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *