J’avais déjà tenté par le passé d’écouter des livres audio, mais même s’ils peuvent s’avérer pratiques, je ne leur trouve décidément pas le même charme que les livres papier. J’ai cependant dans mon entourage proche une personne aveugle (et qui aime beaucoup lire), je ne peux donc qu’être ravie de l’essor que connaissent les livres audio depuis quelques années. Quand Blog-O-Book a proposé à ses lecteurs un partenariat avec Audiolib j’ai eu envie de retenter l’expérience, et j’ai choisi de recevoir « Quand souffle le vent du nord » de Daniel Glattauer.

Souhaitant mettre fin à un abonnement, Emmi envoie par erreur un mail à un certain Leo Leike, et entame avec lui une correspondance. Emmi est mariée, Leo sort tout juste d’une histoire compliquée. Au fil des mois, Emmi et Leo se découvrent, se cherchent, se taquinent, se provoquent, se séduisent par mail, et finissent par tomber amoureux sans jamais s’être rencontrés.

Moi qui adore les romans épistolaires, je ne pouvais qu’être attirée  par cette version moderne (fort bien lue par ailleurs par les deux comédiens). Les deux protagonistes sont attachants et ont de l’esprit, leur conversation est donc plutôt agréable à suivre au début.  Mais je me suis assez vite lassée de leur valse-hésitation, on tourne un peu en rond, et je ne suis finalement pas allée au bout de ma lecture. J’ai trouvé cette histoire d’amour plutôt banale et fade, affreusement pantouflarde même, et je me demande encore ce qui a pu enthousiasmer tant de lecteurs (et de blogueurs) au point que l’auteur a écrit une suite sous la pression de ses fans. Est ce que j’aurais aimé ce livre si je l’avais lu en version papier? La question est ouverte, et le restera,  car je ne m’infligerais pas  un deuxième rendez-vous avec Emmi et Leo pour pouvoir y répondre!

PS : Mes excuses à BOB et à Audiolib pour cette chronique (très) en retard, j’ai été prise en otage pendant quelques semaines par un gremlin !

Editions Audiolib 2010, 5h26, 19€/

Elles l’ont lu aussi: Cuné, Dédale (Biblioblog), Amanda, Keisha, Cathulu, Leiloona

***

Edit: La suite de ce roman, « La septième vague » sortira le 6 avril 2011. Et pour ceux qui n’ont pas encore lu « Quand souffle le vent du nord », il sera disponible en poche le 1er avril.

Rendez-vous sur Hellocoton !

13 comments on “Quand souffle le vent du nord – Daniel Glattauer (livre audio)”

  1. Les avis sur ce livres m’intriguent car il y en a de très positifs et d’autres vraiment très mauvais.
    J’espère être conquise, j’ai envie de belles histoires d’amour en ce moment.

    Par contre, la version audio de ce livre n’a pas beaucoup de succès, on dirait. Je n’ai lu que des critiques négatives.

  2. Ah, je me souviens d’un très bon moment passé aussi en compagnie de Léo. Lu en 2 ou 3 heures, ça ne semblait pas très long. Mais par contre, je m’arrêterai là. La suite me tentait quand j’ai fini le livre, mais finalement je me contenterai de cette fin, sans connaître la suite…

  3. @Dasola: Je suis un peu le vilain petit canard, rares sont ceux qui n’ont pas aimé ce roman.

    @Valérie: Oui, exactement!

    @Theoma: Je me souviens que Cuné avait aimé et je ne voudrais surtout pas te décourager de lire ce roman!

    @Stephie: Je dois avouer que ce fameux Leo m’a laissé plutôt indifférente, un bon copain tout au plus mais ce n’est vraiment pas le type d’homme qui pourrait me séduire 😉

    @Miss Alfie: Oui c’est long, long, long, d’autant qu’il ne se passe pas grand chose entre ces deux là.

    @Clarabel: Ouf, je me sens moins seule 😉

  4. Moi non plus je n’ai pas aimé ! Et pourtant, c’était le roman, pas l’audiolib.
    J’ai trouvé ça trop long, et peu crédible.
    C’est pas grave, il en faut pour tous les goûts ! 🙂

  5. Dans les livres audio il y en a des bons et des mauvais ! Je n’ai pas écouté celui-ci (et je ne pense pas le faire après un tel avis)! Bref je me renseigne, je prend, j’écoute et j’ai eu de très belle surprise (Le parfum – Suskind ; Les Visages – Kellerman ; Le curé de Tours – Balzac…)!
    Livraphone fait de bonnes propositions sur son nouveau compte Facebook!

  6. Disons qu’en livre, je l’ai lu en l’espace de deux ou trois heures, soit deux fois plus vite que la durée de l’audio… Autant dire qu’en effet, ça peut paraitre long, même si j’ai beaucoup aimé !

  7. Bonjour, j’ai beaucoup apprécié la version « papier » pendant laquelle j’ai beaucoup ri. C’est très agréable. En version audio, je pense en effet que c’est un peu lassant car ce n’est tout de même pas de la grande littérature. En tout cas, pour mon anniv le 6 avril, je procurerai la suite (merci pour l’info). Bonne après-midi.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *