unesymphonieamericaine

A Hanovre au tout début du XXe, Frederick Meisenheimer séduit Jette grâce à sa voix de baryton, mais la famille de la jeune femme ne voit pas leur relation d’un bon oeil. Alors quand Jette tombe enceinte les deux amoureux au physique atypique s’enfuient vers une vie nouvelle et embarquent pour l’Amérique, subtilisant avant de partir une médaille militaire d’une grande valeur appartenant à la famille de Jette. Une fois aux Etats-Unis le hasard les conduit à s’installer à Beatrice, une petite ville du Missouri où vit déjà une forte communauté allemande. C’est là que va naître Joseph…

 Tous les descendants de Frederick vont vivre dans l’ombre de ce grand-père venu d’allemagne, qui voulait s’intégrer à tout prix dans sa nouvelle patrie, devenir A good american (c’est le titre original de ce roman qui est à mon avis plus représentatif que le titre français). On y suit pendant plus d’un siècle la vie quotidienne de la famille Meisenheimer, dans laquelle on se transmet l’amour de la musique, mais aussi le bar acheté par Frederick, qui va s’adapter au fur et à mesure aux changements d’époques. Et puis il y a cette médaille militaire emportée d’Allemagne, dont le vol fait figure de faute originelle. Est ce à cause de cette mauvaise action que la famille sera particulièrement marquée par les drames de la vie?

Chaque génération a ses personnages forts, Joseph et ses sérénades silencieuses (parce que suite à un choc affectif le stress l’empêche de chanter), Rosa la tante hypocondriaque,  les jumeaux survoltés Teddy et Franklin (nommés ainsi en l’honneur des présidents américains), et puis James, le narrateur, qui mettra à jour un douloureux secret de famille, sur lequel se referme le livre. Une symphonie américaine est le portrait d’une famille mais c’est aussi celui d’une petite ville américaine, et les personnages qui gravitent autour de la famille Meisenheimer ne sont pas moins intéressants, Lomax, Morrie, Magnus font partie de ces personnages qui marquent un lecteur… Et puis c’est aussi l’histoire d’un pays, car à Beatrice  résonne l’écho de tout ce qui agite les Etats-Unis et le monde au cours du XXème siècle: les 2 guerres mondiales, la prohibition, le krach boursier de 1929, la ségrégation, la guerre de Corée, celle du Vietnam, l’assassinat de Kennedy… Même si à vouloir trop en dire l’auteur survole parfois un peu les choses, c’est une belle saga familiale avec laquelle j’ai vraiment passé un très bon moment.

Une symphonie américaine, novembre 2014, Belfond, 390 pages – Note/4 etoiles

Une symphonie américaine

Rendez-vous sur Hellocoton !

1 comment on “[Roman] Une symphonie américaine – Alex George”

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *