16 lunes - couv

Note/4 etoiles

La famille d’Ethan Wate a toujours vécu à Gatlin, une petite ville du Sud des Etats-Unis où tout le monde se connaît. Depuis la mort accidentelle de sa mère, Ethan vit avec son père dépressif qui dort le jour et écrit son grand roman la nuit, et Amma, devenu sa mère de substitution, cartomancienne à ses heures et pourvoyeuse de gris-gris en tous genres. Mais la rentrée scolaire au lycée Jackson ne va pas se dérouler tout à fait  comme d’habitude avec l’arrivée d’une nouvelle, Lena Duchannes. Les  autres élèves vont vite se liguer contre la jeune fille quand ils découvrent qu’elle n’est autre que la nièce de ce Vieux Fou de Ravenwood, qui n’est pas sorti de son manoir depuis des années. Tous la rejettent, sauf Ethan, qui a reconnu en Lena la fille qui hante ses rêves depuis des mois, et qui tombe sous le charme de cette fille mystérieuse qui conduit un corbillard, porte un collier de breloques, et a une tache de naissance en forme de demi-lune sur la pommette. Il va découvrir que non seulement Lena n’est effectivement pas une fille comme les autres, mais aussi que sa propre famille et la ville toute entière cachent bien des secrets.

J’aime beaucoup les romans qui se déroulent dans le Sud des Etats-Unis et les auteurs ont vraiment su  ici tirer parti de ce décor, puisant dans l’histoire tourmentée et les croyances de cette région pour nourrir leur récit (Il y est beaucoup question par exemple de la guerre de Sécession ). L’atmosphère est le véritable point fort de ce roman, on savoure le climat inquiétant et oppressant qui règne dans cette petite bourgade où chacun épie sans cesse ses voisins, et où des forces invisibles et ténébreuses semblent à l’œuvre derrière chaque porte. Comme dans d’autres séries du même type, la dimension fantastique permet d’aborder de façon détournée les émois classiques de l’adolescence: les premiers sentiments amoureux, la difficulté à construire son identité, à choisir sa voie, et à assumer sa différence. Le jeune couple malheureusement m’a paru un peu fade, même si les deux auteurs ont tout misé sur un romantisme exacerbé, leur relation ne m’a pas réellement convaincue. En revanche j’ai beaucoup aimé les personnages secondaires, qui semblent tous cacher quelque chose et se dévoilent petit à petit: La généreuse Amma, le terrifiant Macon Ravenwood (l’oncle de Lena) et Marian, l’énigmatique bibliothécaire sont vraiment des personnages intéressants,  même si ma préférence va aux trois vieilles tantes farfelues d’Ethan, Grace, Prudence et  Charity. 16 lunes est encore une série qui marche dans les pas de Twilight, mais qui ma foi s’en sort plutôt honorablement,  je lirais sans aucun doute le deuxième tome!

Hachette (collection Black Moon) 2010, 634 pages, 18€
Livre lu dans le cadre d’un partenariat entre le forum Livraddict et les éditions Hachette, merci! Et deuxième lecture pour The Dark Side Challenge.

Lu aussi par Clarabel, Mallou, Heclea, Feetish, Melisende, Mamzelle Lily

Rendez-vous sur Hellocoton !

10 comments on “16 lunes – Kami Garcia & Margaret Stohl”

  1. @Anneso: C’est un livre qui a quelques défauts (il y a pas mal de longueurs) mais qui tient plutôt bien ses promesses quand même, une lecture-plaisir 😉

    @Lily: je vais ajouter un lien vers ton billet.

    @Bouma: Ah oui moi aussi j’ai toujours plus d’envies lecture que de temps pour les lire!

    @Liyah: Les avis sont assez positifs sur la blogo pour l’instant!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *