Un matin, les habitants d’un quartier découvre une simple date tagguée sur un mur: « 1979 ». Les souvenirs des uns et des autres refont surface: Pour beaucoup d’entre eux, cette année 79 a marqué un tournant, sous la forme d’un deuil, d’un mariage, d’un accident, d’une rencontre… Peu à peu le doute s’insinue: cette inscription est elle un hasard ou une menace adressée à l’un d’entre eux?

J’avais été emballée l’année dernière par « Accès direct à la plage » (Cf mon top 2004), un roman que m’avait conseillé Clarabel (un grand merci à elle 😉 ). Jean-Philippe Blondel est un romancier du quotidien et de la nostalgie. Il gratte la banalité pour faire apparaître les secrets et les aspirations de ses personnages. Il excelle dans le détail qui fait mouche, dans ces minuscules fêlures qui vous serrent le cœur, dans ces petits riens qui donnent toute sa dimension à un être. Si je garde une petite préférence pour « Accès direct à la plage« , j’ai cependant retrouvé dans « 1979 » la patte qui m’avait tant séduite, cette capacité à rendre des personnages si proches et si attachants, mais aussi cette simplicité dans l’écriture et l’atmosphère, agrémentée ici d’une pincée de suspens bien conduit.


Pocket 2005 (2004 pour l’édition originale), 184 pages, 5.50€

Rendez-vous sur Hellocoton !

4 comments on “1979 – Jean-Philippe Blondel”

  1. Bonjour Solenn,
    Lance toi dans la lecture du « minuscule inventaire ». Tu ne seras pas déçue. Ce livre se dévore comme un petit pain tout chaud.
    Bonne lecture,

  2. Je suis contente que tu apprécies également cet auteur ! En plus, c’est quelqu’un de très gentil et très accessible et qui m’a gentiment envoyé son dernier livre (qui est aussi très bon) ! 😉

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *