Nigel pourrait être un ado de 15 ans comme les autres, un lycéen un peu mou, jamais content et pas très populaire, il est amoureux de la jolie Chloé, qui ne s’intéresse pas à lui. Sauf que sous son apparence affreusement  banale, Nigel est en fait un vampire qui va bientôt fêter ses 100 ans.

Avant d’ouvrir ce livre, oubliez tout ce que vous pensez savoir sur les vampires : la beauté fatale, le charme ombrageux, les pouvoirs surnaturels… Nigel n’a vraiment rien à voir avec Edward Cullen, c’est un vampire catégorie looser, coincé depuis 100 ans dans le corps d’un adolescent boutonneux, condamné à aller au lycée, à vivre chez ses parents et à supporter sa petite sœur pour l’éternité. Incapable de se procurer du sang lui-même, il doit compter sur ses proches pour survivre et est toujours à la traîne lors des balades familiales, puisqu’il n’a pas hérité de la phénoménale vitesse de ses congénères. Et en plus il n’a jamais eu de petite amie… Alors forcément on le plaint Nigel et on s’attache vite à lui. A mi-chemin entre la chronique adolescente et le roman de bit-lit, ce roman n’est pas un énième ersatz de Twilight & co, il m’a plutôt rappelé Le journal secret d’Adrian Mole, 13 ans ¾ de Sue Townsend . C’est léger et décalé et j’ai bien aimé le fait qu’il se présente sous la forme d’un journal intime, un genre que j’apprécie beaucoup. Je m’attendais peut-être à quelque chose de plus drôle mais globalement j’ai trouvé que c’était une parodie plutôt rafraichissante.

Editions Hugo & cie 2011, 234 pages/

  • Livre offert par l’éditeur.
  • Vous trouverez d’autres avis de blogueurs sur la page facebook du livre.
Rendez-vous sur Hellocoton !

1 comment on “[Roman jeunesse] Carnet intime dun vampire timide Tim Collins”

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *