3 etoiles

Silex and the city

En 40 000 avant JC,  Blog Dotcom, un homo-erectus, vit avec sa femme Spam dans une vallée « qui résiste encore et toujours à l’évolution ». Lui est prof de chasse, elle est prof de préhistoire-géo en ZEP (Zone d’Evolution Prioritaire) et ils ont deux enfants: Leur fils Url est un alter darwiniste radical, et leur fille ainée Web est une fashion victime qui fréquente Rahan de la Petaudière, un aristo-sapiens, fils du patron d’EDF (Energie du Feu, le volcan récemment privatisé).  Blog Dotcom décide de se présenter aux élections de la vallée comme « candidat de l’évolution tranquille », et tente de convaincre les minorités visibles  (cannibales, néenderthals, grands singes) de voter pour lui.

Le procédé qui consiste à transposer des éléments contemporains dans une autre époque (ici la préhistoire) n’est pas nouveau mais Jul s’en sort plutôt bien avec ce premier tome, en multipliant les détails et les jeux de mots (plus ou moins fins, je vous l’accorde):  Ici on s’abonne au Monde Diplodocus, on rentre à Science-peaux, on croise des profs du secondaire ou du quaternaire, et on finit sa vie à la maison de retraite « Notre Dame du bon fossile »! La politique et l’actualité ont une place de choix  (Jul travaille notamment pour Charlie Hebdo), avec en vrac le mouvement des « sans grottes », le scandale des caricatures de mammouths, le port du poil à l’école ou le recours à des trappeurs polonais… Silex and the city fonctionne essentiellement sur une succession de gags  qui font mouche,  mais l’histoire elle même  a du mal à tenir sur la longueur: elle manque de densité, de fluidité,  et finit par s’essouffler un peu… Malgré quelques réserves donc, ce premier tome est plutôt sympa, un bon moment de détente!

Editions Dargaud 2009, 48 pages, 13,50€
L’avis de Marie.

Rendez-vous sur Hellocoton !

10 comments on “Silex and the city (Tome 1: Avant notre ère) – Jul”

  1. J’ai fait plus que la voir passer, finalement cette BD, je suis allée la chercher pour Mr ! et on s’est vraiment régalés (cf. nos avis chez Canel). Merci ! j’aime bien tes goûts BD, même si là, tu es un peu moins enthousiaste que nous, c’est toi qui nous l’as fait découvrir !

  2. Je l’ai lu à Noël (et je donnerai mon avis chez moi la semaine prochaine) mais je suis tout à fait d’accord avec toi, et aussi avec le commentaire de Le Merydien. J’avais beaucoup plus ris avec « Le guide du moutard » du même auteur sur la grossesse.

  3. @100choses, Canel, Anneso, Héloise: Oui c’est assez drôle, même si je pense que des histoires courtes auraient été mieux adaptées qu’un format long.

    @Jennifer
    : Effectivement je ne te conseille pas cette BD si tu n’aimes pas les jeux de mots, il y en a beaucoup!

    @Le Mérydien: Tout à fait d’accord avec toi, c’est une BD qui deviendra vite obsolète…

  4. C’est en effet très drôle, mais la critique majeure que l’on pourrait faire, c’est qu’en dehors du fait que cela aurait pu être un one shot et non quelque chose appelé à avoir une suite, cet ouvrage aura une durée de vie limité. Je m’explique. La thématique de la transposition à notre époque(2009) fait que cette BD perd un atout principal des bonnes BD, à savoir une histoire intemporelle. Je ne suis pas certain qu’un lecteur prenant ce livre dans dix ou quinze ans pourra faire l’analogie avec notre ambiance politique du moment. Malgré tout, il reste un agréable moment de lecture.

  5. J’ai bien aimé lire ton commentaire =) pour ma part, je ne tenterai pas : trop de jeux de mots me lasseraient, m’étoufferaient dans la lecture! =) merci pour la découverte!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *