Catégorie : Sorties Poches

Sorties Poches Mai 2011

Le voyage d’hiver d’Amélie Nothomb (Le livre de poche)

Zoïle est tombé éperdument amoureux de la douce Astrolabe, mais la jeune femme consacre tout son temps à Aliénor, une romancière géniale quoique légèrement attardée. Par dépit, il décide de détourner un avion et de l’envoyer percuter la tour Eiffel. A moins que…

—————————————————————————————————————————————————-

Juliet, Naked de Nick Hornby (10/18)

A Gooleness, petite station balnéaire surannée du nord de l’Angleterre, Annie, la quarantaine sonnante, se demande ce qu’elle a fait des quinze dernières années de sa vie… En couple avec Duncan, dont la passion obsessionnelle pour Tucker Crowe, un ex-chanteur des eighties, commence sérieusement à l’agacer, elle s’apprête à faire sa révolution. Un pèlerinage de trop sur les traces de l’idole et surtout la sortie inattendue d’un nouvel album, Juliet, Naked, mettent le feu aux poudres. Mais se réveiller en colère après quinze ans de somnambulisme n’est pas de tout repos ! Annie est loin de se douter que sa vie, plus que jamais, est liée à celle de Crowe qui, de sa retraite américaine, regarde sa vie partir à vau-l’eau… Reste plus qu’à gérer la crise avec humour et plus si affinités…

—————————————————————————————————————————————————-

Cinquième avenue de Candace Bushnell (Le livre de poche)

Habiter la Cinquième Avenue à Manhattan, c’est le symbole même de la réussite ! Alors, quand une dame très riche et très âgée meurt, on se bouscule pour reprendre son penthouse – actrice, journaliste, avocate -, prétexte pour Candace Bushnell, l’auteur du fameux Sex and the City, à faire défiler une savoureuse galerie de personnages…

—————————————————————————————————————————————————-

Une femme simple et honnête de Robert Goolrick (Pocket)

Winsconsin, 1907. Ralph Truitt attend, fébrile, sur le quai de la gare. Dans sa main, la photo d’une femme. Malgré ses 54 ans et sa fortune, l’homme d’affaires est troublé comme un adolescent. Après 20 ans de veuvage, il a enfin décidé de se remarier. Et Catherine Land a répondu à son annonce. Une femme simple et honnête, bien plus jeune que lui, qui vient vivre dans cette petite ville de campagne. Mais un échange de lettres peut receler bien des secrets. Lorsqu’elle descend du train, Truitt découvre qu’elle n’est pas la femme de la photo. Que vaut donc une relation qui commence par un mensonge ?

—————————————————————————————————————————————————-

Les jumelles de Highgate d’Audrey Niffenegger (Pocket)

Inséparables jumelles, Valentina et Julia héritent d’un appartement au coeur de Londres. Ce legs vient de leur tante, énigmatique soeur de leur mère, à laquelle elle n’avait pas parlé depuis plus de vingt ans. Le testament est clair : Valentina et Julia hériteront définitivement du bien après y avoir vécu un an sans interruption et sans que jamais leur mère n’y mette les pieds. Intriguées, les deux jeunes filles emménagent dans l’immeuble victorien, tout près du célèbre cimetière de Highgate. Très vite, l’atmosphère dangereusement romantique du lieu les intrigue, les séduit et, bientôt, les ensorcelle…

—————————————————————————————————————————————————-

La veuve de Gil Adamson (10/18)

Canada, 1903. Mary Bolton, l9 ans, vient de tuer son mari. Poursuivie par ses beaux-frères, des jumeaux géants et roux assoiffés de vengeance, la jeune veuve s’enfuit. En chemin, elle rencontre une série de personnages hauts en couleur auxquels elle s’attache un temps avant de toujours reprendre la route. Gil Adamson bâtit un grand récit picaresque, à la fois captivant et émouvant, celui de la plongée volontaire d’une jeune femme dans les espaces du Grand Nord américain.

—————————————————————————————————————————————————-

Lune captive dans un oeil mort de Pascal Garnier (Points Seuil)

Martial et Odette viennent d’emménager dans une résidence paradisiaque du sud de la France, loin de leur grise vie de banlieue. Les Conviviales offrent un atout majeur : protection absolue et sécurité garantie – pour seniors uniquement. Assez vite, les défaillances du gardiennage s’ajoutent à l’ennui de l’isolement. Les premiers voisins s’installent enfin. Le huis clos devient alors un shaker explosif : troubles obsessionnels, blessures secrètes, menaces fantasmées du monde extérieur. Jusqu’à ce que la lune, une nuit plus terrible que les autres, se reflète dans l’œil du gardien… Avec beaucoup d’humour et de finesse, malgré la noirceur du sujet, Pascal Garnier brosse le portrait d’une génération à qui l’on vend le bonheur comme une marchandise supplémentaire. Une fin de vie à l’épreuve d’un redoutable piège à rêves.

—————————————————————————————————————————————————-

Le diable vit à Notting Hill de Rachel Johnson (Le livre de poche)

L’argent ne fait pas le bonheur… même quand on habite un square privé de Notting Hill, l’adresse la plus branchée, la plus recherchée, la plus snob de Londres. Prenez Clare et Mimi. Elles ont moins de quarante ans, sont mariées, copines, voisines, mènent une existence de rêve. Jusqu’au jour où débarque un milliardaire américain, célibataire, la tentation incarnée. Chassés-croisés amoureux et intrigues immobilières se succèdent alors sur la verte pelouse et ce coin de paradis si cher payé se révèle infernal. Notting Hill ? Notting Hell plutôt ! La tranquillité des beautiful people vole en éclats. Et le lecteur, lui, éclate de rire.

—————————————————————————————————————————————————-

La maison des lumières de Didier Van Cauwelaert (Le livre de poche)

À vingt-cinq ans, Jérémie Rex, boulanger à Arcachon, est entré dans un tableau de Magritte. Là, il a retrouvé pendant quatre minutes trente la femme de sa vie, au temps où elle l’aimait encore… Mais comment recréer le bonheur dans la réalité ?

—————————————————————————————————————————————————-

Les poissons ne connaissent pas l’adultère de Carl Aderhold

Tout juste relookée, Julia, à la veille de ses quarante ans, éprouve le besoin d’échapper à sa vie de femme mariée, de mère, de caissière et saute dans le premier train pour Toulouse. Elle y croise d’étranges passagers: Colette, la vieille dame, amoureuse de deux hommes ; Germinal, le contrôleur anarchiste ; Jean-Pierre, l’éternel dragueur ; une formation de choristes rock’n roll… Et Vincent, spécialiste des bestiaires médiévaux. « Les poissons ne connaissent pas l’adultère », écrit l’un des auteurs qu’étudie Vincent. Mais les héros de ce magnifique Paris-Toulouse ne sont que des humains… Dans ce voyage de toutes les fantaisies, Julia va tenter de renouer avec une vie plus juste, plus légère, plus libre.

—————————————————————————————————————————————————-

J’aimerais revoir Callaghan de Dominique Fabre (Le livre de poche)

Jimmy Callaghan, c’était mon pote anglais à l’internat. Il fumait des Benson et mettait les bouts en passant par un trou dans le grillage. Je l’ai revu vingt ans plus tard. Il avait une grosse valise. De retour d’Australie, il était bronzé et SDF. Trop fort ! On est redevenus un peu amis. Puis il est parti en me laissant sa valise. C’est moi qui la lui ai rapportée. Dix ans étaient passés. Calla était gérant d’un pub et avait une sale vieille tronche d’Anglais. C’était triste. Quoique. Il y a aussi des femmes, des enfants, des amours, des voyages, des fugues, des bitures et des galères immobilières. Une vie. On a tous en nous quelque chose de Callaghan.

—————————————————————————————————————————————————-

La forêt des mânes de Jean-Christophe Grangé (le livre de poche)

Jeanne Korowa n’a fait qu’une erreur. Elle cherchait le tueur dans la forêt. C’était la forêt qui était dans le tueur comme l’enfant sauvage au fond de l’homme.

—————————————————————————————————————————————————-

Rendez-vous sur Hellocoton !

Sorties poches Avril 2011

—————————————————————————————————————————————————-

Un hiver avec Baudelaire d’Harold Cobert (Le livre de poche)

Sa femme l’a mis dehors, son CDD n’est pas prolongé. Philippe est happé dans une spirale infernale et passe de l’autre côté de la barrière sociale : SDF, confronté à la dure loi de la rue, faite de solitude, de honte et de violence. Jusqu’au jour où il rencontre Baudelaire. Grâce à cet inénarrable compagnon d’infortune, et avec l’aide d’un vendeur de kebab, d’une riche veuve et d’une dame pipi, il réussit à remonter la pente. Et à retourner à une vie normale. Plongée sans fard dans le quotidien des plus démunis, Un hiver avec Baudelaire, en mêlant romanesque et réalité sociale, poésie et âpreté, nous rappelle à quel point est précaire l’équilibre qui régit nos vies.

—————————————————————————————————————————————————-

Les dents de l’amour de Christopher Moore (Le livre de poche)

San Francisco. La rencontre fortuite de Tommy, débarqué de son Midwest natal pour devenir le nouveau Jack Kerouac, et de Jody, une bouillonnante secrétaire de vingt-six ans, aurait pu donner une banale histoire d’amour. Seulement voilà, juste avant de faire la connaissance du jeune homme, la belle Jody a été mordue par Élie Ben Sapir, un vampire âgé de huit siècles qui a fait d’elle un nosferatu. Fort heureusement, Tommy l’écrivain tourmenté, tombé amoureux fou de Jody, veille au grain. Avec l’aide de ses collègues de l’équipe de nuit du supermarché où il travaille et d’un sympathique clochard, il n’aura de cesse de traquer le vieux démon pour défendre sa dulcinée. Après Godzilla dans Le Lézard lubrique de Melancholy Cove, les zombies dans Le Sot de l’ange ou la Mort herself dans Un sale boulot, Christopher Moore dynamite cette fois le mythe du vampire. À conseiller aux dépressifs.

—————————————————————————————————————————————————-

Quand souffle le vent du nord de Daniel Glattauer (Le livre de poche)

Un homme et une femme. Ils ne se connaissent pas mais échangent des mails. Jusqu’à devenir accros. Jusqu’à ne plus pouvoir se passer l’un de l’autre, sans se rencontrer pour autant… Savoureuse et captivante, cette comédie de mœurs explore avec finesse et humour la naissance du sentiment amoureux.

—————————————————————————————————————————————————-

La deuxième vie de Fatima de Joanne DRYANSKY et Gerry DRYANSKY (Pocket)

En héritant de sa patronne, une comtesse du XVIe arrondissement de Paris, Fatima n’a rien perdu de ses qualités humaines : elle n’hésite pas à secourir à la fille de sa bienfaitrice, victime d’un compagnon violent. C’est ainsi que se poursuit l’histoire de Fatima Monsour, désormais célèbre femme de ménage au tempérament de feu et au destin radieux. Le thème de la violence conjugale prend une importance nouvelle quand Fatima elle-même doit faire face au retour de son mari qui conteste leur divorce et veut la reprendre comme… seconde épouse. Cette fable moderne aborde avec humour : violences domestiques, mariages forcés, radicalisation de l’Islam. Un roman plein de bonne humeur et de fantaisie, antidote à la morosité ambiante.

—————————————————————————————————————————————————-

Le goût des pépins de pommes de Katharina Hagena (Le livre de poche)

À la mort de Bertha, ses trois filles et sa petite-fille, Iris, la narratrice, se retrouvent dans leur maison de famille, à Bootshaven, dans le nord de l’Allemagne, pour la lecture du testament. À sa grande surprise, Iris hérite de la maison. Bibliothécaire à Fribourg, elle n’envisage pas, dans un premier temps, de la conserver. Mais, à mesure qu’elle redécouvre chaque pièce, chaque parcelle du merveilleux jardin, ses souvenirs font resurgir l’histoire émouvante et tragique de trois générations de femmes. Un grand roman sur le souvenir et l’oubli.

—————————————————————————————————————————————————-

Orages ordinaires de William Boyd (Points Seuil)

Par une succession de terrifiantes coïncidences, le jeune climatologue Adam Kindred se retrouve suspecté de meurtre. Pour échapper à la police et au tueur à gages lancés à ses trousses, sa seule issue est de se défaire de tous les signes extérieurs de son identité et de rejoindre la multitude de ces exclus anonymes qui hantent la capitale londonienne.

—————————————————————————————————————————————————-

Mort de Bunny Munro de Nick Cave (Points Seuil)

Bunny Munro écume la côte sud de l’Angleterre pour vendre des produits de beauté et forniquer à tout-va. Lorsque sa femme se suicide, il emmène sur la route son fils de neuf ans. Tandis que Bunny colporte sa marchandise et son sex-appeal, Bunny Junior attend dans la voiture, explorant le monde à travers son encyclopédie. À mesure que leur étrange odyssée se poursuit, les fantômes qui entourent Bunny se mettent à sortir de l’ombre pour réclamer leur dû.

—————————————————————————————————————————————————-

Le premier amour de Véronique Olmi (le livre de poche)

Une femme prépare un dîner aux chandelles pour fêter son anniversaire de mariage. Elle descend dans sa cave pour y chercher une bouteille de vin, qu’elle trouve enveloppée dans un papier journal dont elle lit distraitement les petites annonces. Soudain, sa vie bascule : elle remonte les escaliers, éteint le four, prend sa voiture, quitte tout. En chacun d’entre nous repose peut-être, tapie sous l’apparente quiétude quotidienne, la possibilité d’être un jour requis par son premier amour…

—————————————————————————————————————————————————-

Le faiseur d’histoires de Stephen Fry (Folio SF)

Michael Young écrit une thèse sur la jeunesse d’un sombre personnage : Adolf Hitler. Une rencontre sur un parking va changer le cours de sa vie. Et celui de l’histoire de l’humanité tout entière. Avec l’aide du professeur Leo Zuckermann, physicien, il va se lancer dans une entreprise un peu folle, mais ô combien noble : éviter au monde les années de dictature nazie, la guerre et l’horreur des camps d’extermination. Pour cela, c’est simple : des petites pilules. Plutôt que d’essayer de tuer le Führer, tous deux vont s’assurer que ses parents ne puissent jamais mettre d’enfant au monde. Et le plan fonctionne. Pour Michael, qui revient à lui dans ce nouveau monde avec ses anciens souvenirs, la transition va être un peu abrupte. Le monde a changé. Pas forcément comme il l’espérait d’ailleurs. Stephen Fry réécrit l’histoire avec beaucoup d’intelligence et d’application, laissant découvrir au lecteur qu’il y a toujours pire que le pire.

—————————————————————————————————————————————————-

L’annonce de Marie-Hélène Lafon (Folio)

Paul a quarante-six ans. Paysan, à Fridières, Cantal. Cinquante trois hectares, en pays perdu, au bout de rien. Il n’a pas tout à fait choisi d’être là, mais sa vie s’est faite comme ça. Paul n’a qu’une rage : il ne veut pas finir seul, sans femme.
Annette a trente-sept ans. Elle est la mère d’Eric, bientôt onze ans. Elle n’a jamais eu de vrai métier. Elle vient du Nord, de Bailleul. Annette a aimé le père d’Eric, mais ça n’a servi à rien, ni à le sauver du vertige de l’alcool, ni à faire la vie meilleure. Alors elle décide d’échapper, de recommencer ailleurs, loin. D’où l’annonce. Paul l’a passée. Annette y a répondu.
Sauf qu’il y a les autres. Le fils silencieux, et la mère d’Annette. Et les autres de Paul, ceux qui vivent avec lui à Fridières. Les oncles, propriétaires des terres. Et la sœur, Nicole, dix-huit mois de moins que Paul, qui n’a pas de mari pas d’enfant. L’Annonce, nouveau roman de Marie-Hélène Lafon, raconte cette histoire d’amour.

—————————————————————————————————————————————————-

L’histoire très ordinaire de Rachel Dupree d’Ann Weisgarber (Points Seuil)

Rachel, la cuisinière de Chicago, et Isaac, l’ex-soldat Buffalo, ont de quoi être fiers. Premiers fermiers noirs des Badlands, des terres ingrates du Dakota du Sud, ils sont à la tête de 160 acres et d’un petit cheptel. Malgré la sécheresse, l’isolement, les coyotes, Isaac s’obstine à acheter toujours plus de terrain, pour enfin être l’égal des Blancs. Mais Rachel se prend à rêver d’une autre vie.

—————————————————————————————————————————————————-

Rendez-vous sur Hellocoton !

Sorties Poches Mars 2011

Vous avez été nombreux à me signaler que cette rubrique vous manquait, la voici de retour, avec mes excuses pour cette interruption momentanée des programmes. Vous pouvez m’indiquer vos billets si vous avez lu ces livres, j’ajouterais les liens au fur et à mesure.  Il est aussi possible que j’édite ce billet au cours du mois si j’ai oublié certaines parutions, alors n’hésitez pas à revenir de temps en temps y jeter un coup d’oeil!

****

La fille de papier de Guillaume Musso (Pocket)

Tom Boyd, un écrivain célèbre en panne d¹inspiration, voit surgir dans sa vie l’héroïne de ses romans.
Elle est jolie, elle est désespérée, elle va mourir s’il s’arrête d’écrire.
Impossible ? Et pourtant…
Ensemble, Tom et Billie vont vivre une aventure extraordinaire où la réalité et la fiction s’entremêlent et se bousculent dans un jeu séduisant et mortel…

Ennemis publics de Michel Houellebecq et Bernard Henri Levy (j’ai lu)

Dans cette correspondance janvier-juillet 2008 entre l’auteur des«Particules élémentaires»et le romancier et philosophe B.-H. Lévy, les deux hommes évoquent des questions intimes, intellectuelles et de sociétés.

Refaire le monde de Julia Glass (jai lu)

Pâtissière à Greenwich Village, Greenie se consacre tout entière à son jeune fils et à sa passion, la cuisine, tandis que son mari semble plongé dans la mélancolie. Quant à son ami Walter, il panse ses peines de coeur. De passage à New York, le gouverneur du Nouveau-Mexique, conquis par le gâteau à la noix de coco de Greenie, lui propose de devenir chef cuisinier de sa résidence. Par ambition autant que par désespoir, elle accepte et part vers l’Ouest avec leur fils en abandonnant son mari. Leur vie va être bouleversée par ce départ précipité, qui provoquera une série d’événements échappant à tout contrôle.

La fille américaine de Monika Fagerholm (Le livre de poche)
1969, dans une presqu’île de Finlande. Une jeune fille américaine, Eddie de Wire, vient rendre visite à sa tante. Deux garçons tombent éperdument amoureux d’elle et, lorsqu’elle disparaît soudainement, on retrouve l’un d’eux pendu dans une grange. C’est le début du Mystère de la fille américaine qui va hanter les habitants du lieu. Doris et Sandra, encore enfants à l’époque du drame, se lient d’une amitié exclusive, qui se nourrit de leur fascination commune pour cette affaire… Un roman envoûtant qui nous plonge dans les affres de l’adolescence tout en décrivant la violence des rapports de classe.

Les heures souterraines de Delphine de Vigan (Le livre de poche)
Mathilde et Thibault ne se connaissent pas. Au cœur d’une ville sans cesse en mouvement, ils ne sont que deux silhouettes parmi des millions. Deux silhouettes qui pourraient se rencontrer, se percuter, ou seulement se croiser. Un jour de mai. Les Heures souterraines est un roman vibrant et magnifique sur les violences invisibles d’un monde privé de douceur, où l’on risque de se perdre, sans aucun bruit.

Les lieux sombres de Gillian Flynn (Le livre de poche)
Début des années 1980. Libby Day a sept ans lorsque sa mère et ses deux sœurs sont assassinées dans la ferme familiale. La petite fille, qui a échappé au massacre, désigne le meurtrier à la police, son frère Ben, âgé de quinze ans. Vingt-cinq ans plus tard, alors que son frère est toujours derrière les barreaux, Libby souffre de dépression chronique. Encouragée par une association, elle accepte de retourner pour la première fois sur les lieux du drame. Et c’est là, dans un Middle West dévasté par la crise économique, qu’une vérité inimaginable commence à émerger… Après Sur ma peau, Gillian Flynn confirme avec ce livre, au style intense et viscéral, son immense talent.

Meurtres entre soeurs de Willa Marsh (Le livre de poche)

Olivia et Emily, des demi-sœurs, vivent une enfance heureuse dans l’Angleterre des années 1950. Jusqu’au jour où Mo et Pa font un troisième enfant : Rosie, la petite princesse, leur préférée. Une vraie peste. Peu à peu, Rosie parvient à empoisonner l’existence de toute la famille, poussant Olivia et Emily dans leurs derniers retranchements. Comment s’en débarrasser ? Coups bas, manipulations en tous genres, vengeances : impossible de s’ennuyer à la lecture de ce roman jubilatoire, aux héroïnes aussi cyniques que déjantées. Un festival d’humour noir !

Ne t’inquiète pas pour moi d’Alice Kuipers (Le livre de poche)

« Bonne chance pour ton contrôle aujourd’hui, ma chérie. Désolée de ne pas être là pour le petit déj’. La cage de Jeannot a besoin d’être nettoyée. À ce soir. Bises, Maman. P.-S. : N’oublie pas ta clé ! ». Une correspondance par Post-it interposés sur le frigo entre une mère et sa fille. Lorsque la mère tombe malade, le temps presse mais l’espoir demeure. Un livre comme un trésor qui chuchote à l’oreille l’importance de ceux qu’on aime… Un livre indispensable aux mères comme aux filles.

Rumeurs d’Anna Godbersen (Le livre de poche)

Rien n’est plus dangereux qu’un secret… Les amies d’hier sont devenues les rivales d’aujourd’hui. Coups bas à l’heure du thé, trahisons au cœur de la nuit, les bals somptueux bruissent des plus folles rumeurs. Nous sommes à Manhattan… en 1899.

Tom, petit Tom, tout petit homme, Tom de Barbara Constantine (Le livre de poche)

Tom a onze ans. Il vit dans un vieux mobile home avec Joss, sa mère (plutôt jeune : elle l’a eu à treize ans et demi). Comme Joss adore faire la fête et partir en week-end avec ses copains, Tom se retrouve souvent seul. Et il doit se débrouiller. Pour manger, il va chaparder dans les potagers voisins… Mais comme il a peur de se faire prendre et d’être envoyé à la Ddass (sa mère lui a dit que ça pouvait arriver et qu’elle ne pourrait rien faire pour le récupérer), il fait très attention. Un soir, en cherchant un nouveau jardin où faire ses courses, il tombe sur Madeleine (quatre-vingt-treize ans), allongée au milieu de ses choux, en larmes parce qu’elle n’arrive pas à se relever. Elle serait certainement morte, la pauvre vieille, si le petit Tom n’était pas passé par là…

Absente de Megan Abbott (Le livre de poche)

7 octobre 1949. Jean Spangler, une actrice de second plan, embrasse sa fille et quitte son domicile pour un tournage de nuit dans un studio de Hollywood. On ne la reverra jamais. Les seules traces qu’elle laisse derrière elle : un sac à main retrouvé dans un parc, et beaucoup de rumeurs sur de supposées aventures avec des stars de cinéma et quelques maffieux. L’en- quête – confiée à l’unité de police déjà chargée du fameux meurtre du Dalhia noir en 1947 – tourne court, une fois de plus. Deux ans plus tard, Gil Hopkins, un attaché de presse en vogue, qui avait couvert l’affaire de la disparition de Jean pour le studio où elle travaillait à l’époque, est pris à partie par une amie de la jeune femme, qui l’accuse de vouloir étouffer l’affaire. Du coup, Gil reprend l’enquête. A partir d’un authentique fait divers, Megan Abbott nous entraîne dans l’enfer des bas-fonds de Hollywood où toute vérité n’est pas bonne à dire…

Duma Key de Stephen King (Le livre de poche)

Duma Key, une île de Floride à la troublante beauté, hantée par des forces mystérieuses, qui ont pu faire d’Edgar Freemantle un artiste célèbre… mais, s’il ne les anéantit pas très vite, elles auront sa peau ! Dans la lignée d’Histoire de Lisey ou de Sac d’os, un King subtilement terrifiant, sur le pouvoir destructeur de l’art et de la création.

Le chagrin et la grâce de Wally Lamb (le livre de poche)

Quand, en avril 1999, l’épouse de Caelum, Maureen, échappe de justesse au massacre de Columbine, le couple se réfugie dans la ferme où il a été élevé, à Three Rivers, dans le Connecticut. C’est là que Caelum découvre des archives familiales : les lettres de son aïeule, militante abolitionniste ; les journaux de son arrière-grand-mère, fondatrice de la prison pour femmes du comté ; des coupures de presse sur ces années 1960 qui l’ont vu grandir aux côtés d’un père alcoolique traumatisé par la guerre de Corée… Pour tenter de comprendre la colère qui l’habite depuis toujours, Caelum va devoir explorer les recoins les plus obscurs de sa mémoire…

Hush hush de Becca Fitzpatrick (Pocket)

Son nom affole toutes les filles du lycée. Patch est beau, ténébreux, sulfureux. Mais lui ne voit que Nora… qui s’en passerait bien. Patch semble en savoir long, trop long sur son compte : la mort brutale de son père, son manque d’assurance, la moindre de ses pensées… L’attention qu’il lui porte la fascine, l’inquiète.
Qui est vraiment ce garçon ? Est-il lié aux incidents bizarres qui se multiplient autour d’elle ? Portland se fait bientôt le théâtre d’un combat vieux comme le monde. En suivant cette gueule d’ange jusqu’aux portes de la mort, la lycéenne risque bien de se brûler les ailes…

Il était une fois… Peut-être pas d’Akli Tadjer (Pocket)

À 42 ans, Mohamed ne vit que pour Myriam, sa fille. Aussi Paris lui semble-t-il bien terne depuis qu’elle est partie étudier à La Navale de Toulon. Il parle encore, parfois, aux peluches dans sa chambre d’enfant. Elles l’écoutent narrer ces histoires qu’il contait à Myriam – formidable généalogie où s’enlacent ses aïeux, l’amour, le bled, la guerre d’Algérie… Et voilà que Myriam lui réserve une surprise de taille : son nouveau petit ami. Un gaulois blanc comme un linge. « Le gus » s’appelle Gaston. À Mohamed de l’héberger, puisqu’il compte s’établir à Paris : la vie solitaire de Mohamed prend un virage décapant. Sa fille grandit. Il est temps de lui révéler le dernier conte de la dernière nuit…

Buzz moi d’Aurelia Aurita (Pocket)

Dessiné par une débutante et publié à un tirage d’abord modeste, le premier volume de Fraise et Chocolat connaît un succès aussi rapide qu’inattendu. Au centre du « buzz », Chenda – alias Aurélia Aurita – est en quelques semaines l’objet de toutes les attentions mais aussi de nombreuses attaques, et tente de faire face. Buzz-moi retrace la carrière de ses ouvrages, telle que l’a vécue l’auteur au fil des mois. Des coulisses des médias généralistes (de ELLE à Libé, d’Europe 1 au Grand Journal de Canal +) à celles du milieu de la bande dessinée (éditeurs, festivals, lectrices et lecteurs), le livre raconte de manière vive et souvent drôle comment le tourbillon suscité par Fraise et Chocolat a été vécu par celle qui en est à la fois le créateur, le témoin et l’analyste.

Cadres noirs de Pierre Lemaître (Le livre de poche)
Alain Delambre est un cadre de cinquante-sept ans complètement usé par quatre années de chômage. Ancien DRH, il accepte des petits jobs qui le démoralisent. Au sentiment d’échec s’ajoute bientôt l’humiliation de se faire botter les fesses pour cinq cents euros par mois… Aussi quand un employeur, divine surprise, accepte enfin d’étudier sa candidature, Alain Delambre est prêt à tout, à emprunter de l’argent, à se disqualifier aux yeux de sa femme et de ses filles, et même à participer à l’ultime épreuve de recrutement : un jeu de rôle sous la forme d’une prise d’otages. Il s’engage corps et âme dans cette lutte pour retrouver sa dignité. S’il se rendait compte que les dés sont pipés, sa fureur serait sans limite. Et le jeu de rôle pourrait alors tourner au jeu de massacre…

Joséphine Tome 2: Même pas mal de Pénélope Bagieu (Le livre de poche)
Les tribulations de Joséphine, trentenaire célibataire, moins gourde et mieux habillée qu’avant, mais toujours prête à plonger dans un plan galère… Cette fois-ci,bien décidée à ne pas rester seule avec son chat Bradpitt, elle passe aux choses sérieuses : mais quand elle drague un serveur il s’avère gay, quand elle intéresse un mec elle le saoule avec son ex, et quand elle capture enfin un homme, il se révèle… marié. Finalement, le yoga, il n’y a que ça de vrai dans la vie.

La faculté des rêves de Sara Stridsberg (le livre de poche)
Sara Stridsberg rouvre le dossier de Valerie Solanas, cette féministe radicale qui tenta d’assassiner Andy Warhol en 1968, juste après avoir écrit le SCUM Manifesto, dans lequel elle prône la destruction du genre masculin. Nous plongeons dans le passé de V. Solanas, avec ses souvenirs obsédants : ses conversations avec sa mère, ambiguë et destructrice, le directeur de l’université de psychologie où elle a été admise, Andy Warhol lui-même et son désir obstiné de l’utiliser pour son art, ou encore la psychiatre qui la suit après sa tentative de meurtre. Et surtout son amour fou pour Cosmo girl… Provocant, poétique, drôle et tragique, un roman envoûtant.

Hors d’atteinte de Karin Slaughter (Le livre de poche)

La détective Lena Adams croupit dans une cellule étouffante du comté d’Elawah, en Géorgie. Murée dans le silence, elle est l’unique témoin d’un crime abominable : une femme brûlée vive dans sa voiture. Appelé à la rescousse par les autorités locales, le chef de la police de Grant County, Jeffrey Tolliver, se charge de sa collègue traumatisée – mais Lena, à la première occasion, disparaît. Jeffrey et sa femme, le médecin légiste Sara Linton, partent à sa recherche. Qui était la victime ? Que cherche à fuir Lena ? Et quels innommables secrets, enfouis depuis des générations, Jeffrey et Sara s’apprêtent-ils à débusquer, à leurs risques et périls ? Au sommet de son art, Karin Slaughter signe là le meilleur roman de la série « Grant County » dont le final rendra fous les inconditionnels…

Le livre des choses perdues de John Connolly (j’ai lu)

David, 12 ans, est inconsolable depuis la mort de sa mère et se réfugie dans les livres pour fuir le remariage de son père. Un jour, il découvre un trou caché derrière les buissons au fond du jardin et se retrouve propulsé dans un monde de créatures hybrides sorties tout droit de son imagination. Grand prix littéraire du Web étranger 2009, Grand Prix de l’imaginaire, Prix Imaginales 2010.

Les coeurs fêlés de Gayle Forman (Pocket)

N’avez-vous jamais fait ce rêve étrange et glaçant : celui où vous savez pertinemment que vous n’êtes pas folle mais où personne autour de vous ne semble du même avis ? Pour Brit, du haut de ses seize ans, ce cauchemar devient réel quand son père la conduit de force à Red Rock, un centre de redressement qui prétend mater les enfants rebelles. Brit doit y suivre une thérapie pour guérir des maux qui n’existent que dans la tête de son père. Dans cet enfer d¹humiliations et de brimades, Brit se raccroche à des amies qui vont l’empêcher de sombrer dans la folie. Des amies qui vont l’aider à survivre. Ensemble elles vont se redresser. Ensemble elles vont résister. Les Coeurs fêlés est un formidable roman d’amitié, cette amitié qui seule permet de tout supporter, de tout affronter et surtout de tenter l’impossible : devenir soi-même.

Paquebot d’Hervé Hamon (Points)

A bord de l’Imperial Tsarina, tous s’attendaient à une croisière paisible sur l’océan Indien : le savant amoureux d’une sulfureuse meneuse de revue russe, le théologien libertin, le chef mécanicien à particule, le financier sentimental, le magicien jaloux, l’animateur qui lit Homère… Pourtant, le voyage s’avère bien mouvementé, et il y en a pour tous les goûts : coups de théâtre, déclarations d’amour, meurtres… mais la fête continue !

Rendez-vous sur Hellocoton !

Sorties Poches Sp

Un roman français – Frédéric Beigbeder
C’est l’histoire d’un grand frère qui a tout fait pour ne pas ressembler à ses parents, et d’un cadet qui a tout fait pour ne pas ressembler à son grand frère. C’est l’histoire d’un garçon mélancolique parce qu’il a grandi dans un pays suicidé, élevé par des parents déprimés par l’échec de leur mariage. C’est l’histoire d’un pays qui a réussi à perdre deux guerres en faisant croire qu’il les avait gagnées […]. C’est l’histoire d’une humanité nouvelle, ou comment des catholiques monarchistes sont devenus des capitalistes mondialisés. Telle est la vie que j’ai vécue : un roman français. F. B. (Le livre de poche)

Le proscrit – Sadie Jones
A Waterford, dans la banlieue de Londres, tout le monde va à l’église et fête Noël dans l’insouciance. Une façade d’hypocrisie qui se fissure le jour où Lewis, dix ans, assiste impuissant, à la noyade de sa mère. Privé du réconfort d’un père à peine revenu de la guerre, homme froid, autoritaire et accablé par le veuvage, Lewis se rétracte dans la douleur et sombre peu à peu dans le doute, la solitude, puis la révolte… En 1957, quand il sort de prison où il vient de passer deux ans, il n’a que dix-neuf ans… Alors qu’au village personne n’attend son retour, le proscrit, l’exilé tourmenté, pourrait bien tout faire exploser… (10/18)

Twist – Delphine Bertholon
Madison Etchart, 11 ans, est enlevée au retour de l’école. Au fond de la cave qui lui sert de chambre, elle essaie de comprendre et recompose son monde au fil de ses cahiers. Deux voix lui font écho : celle de sa mère brisée mais qui espère toujours et celle de Stanislas, un étudiant qui lui donnait des cours de tennis. Un roman sur la vie intérieure d’une adolescente grandie en captivité. (j’ai lu)

Le remplaçant – Agnès Desarthes

« Peut-être ferais-je mieux de commencer par expliquer que mon grand-père n’est pas mon grand-père. Bouz, Boris, Baruch n’est pas le père de ma mère. Le père de ma mère a été tué à Auschwitz en 1942. B.B.B. – appelons-le ainsi, pour faire plus court – est l’homme avec qui ma grand-mère, la vraie, a refait sa vie… si l’on peut dire. » Né en Moldavie, province tour à tour roumaine et soviétique avant d’être partiellement annexée par l’Ukraine, B.B.B. traverse le siècle sans déranger personne. Occupant cette place laissée vacante, il joue un rôle à la fois discret et nécessaire. Lui, le « remplaçant », est devenu irremplaçable. En confrontant son image avec celle du pédagogue polonais Janusz Korzack, directeur de l’orphelinat du ghetto de Varsovie, Agnès Desarthe trace le portrait de son anti-héros favori. (Points)

Tel des astres éteints – Leonora Miano
Amok, Shrapnel et Amandla sont des immigrés africains. Amandla, elle, vient de la Caraïbe. Tous trois ont vu le jour sur des terres lointaines. Ils n’ont pas la couleur des enfants du Nord. Cette différence est leur héritage commun, mais chacun l’habite à sa manière… Amok refuse que sa couleur conditionne son identité. Shrapnel, au contraire, revendique une filiation globale et aspire à l’unité, de l’Afrique aux Amériques. Quant à Amandla, elle croit trouver les réponses aux tourments du présent dans une ancienne mythologie. Chacune de ces voies peut déboucher sur une impasse. Ces astres éteints devront s’ouvrir et abandonner le ressentiment pour briller à nouveau… (Pocket)

Et si on dansait – Erik Orsenna
La suite des aventures grammaticales de Jeanne et de son frère Tom. Jeanne rédige et monnaie les devoirs des élèves de la ville des mots. De fil en aiguille, elle va devenir le nègre des hommes politiques et rédiger leurs discours. A cette occasion, elle se rendra compte de l’importance de la ponctuation et apprendra la musique avec son frère pour rythmer ses discours et sa vie. (Le livre de poche)

Bon vent – Pascal Morin
L’histoire se déroule à la montagne, où arrivent cinq stagiaires inscrits au club des Aigles, un club spécialisé dans le vol libre. Cinq stagiaires qui vont devoir vivre ensemble pendant une quinzaine de jours, dans une caserne isolée. L’angoisse naît dès l’arrivée des sportifs lorsqu’ils apprennent qu’un homme est tombé la veille de la Montagne-Rouge… En toile de fond du récit, il y aura donc l’ombre de la mort, l’aile de la camarde qui pourrait emporter chacun à tout moment. L’histoire sera racontée du point de vue de Paul, qui se présente comme un journaliste enquêtant sur les sports extrêmes. Mais rien n’est sûr, à l’image des rôles et des identités dans lesquels se complaisent l’ensemble des protagonistes de ce huis clos « à l’air libre ». Car pour eux, désirer voler, n’est-ce pas surtout vouloir en finir avec les mensonges de la comédie sociale et les peurs les plus intimes enfouies au fond de chacun ?
Entre trouble personnel et désir de liberté, Bon vent est un roman puissant, une épreuve, au sens fort… (Babel)

Avec les garçons – Brigitte Giraud
Si l’adolescence nous était contée…
« Je crois que tout a commencé avec les garçons : le langage, le corps, la respiration, mais aussi l’attente et le chagrin. Puis, les garçons sont devenus des hommes, mais je n’ai pas vu la différence. »
En 67 fragments et 1 nouvelle, Brigitte Giraud nous offre le journal intime du mouvement amoureux.

Ce livre va vous sauver la vie – A.M Homes
A près de cinquante ans, un homme s’aperçoit qu’il n’a peut-être jamais été qu’une sorte de mort-vivant. Faire le pont avec le passé pour retrouver l’avenir, prendre le risque de la vie, en finir avec le rentabilisme et l’urgence, parier sur un « être-ensemble » au seuil d’un XXIe siècle incertain en réapprenant le goût des autres, autant de pistes qu’explore, entre humour et angoisse, ce roman-renaissance. (Babel)

Val de grâce – Colombe Schneck
La narratrice relate son enfance passée rue du Val-de-Grâce, une enfance heureuse, évoquant les odeurs, les moindres recoins, les confiseries de la boulangerie, ses rêves de princesse de contes de fées, l’atmosphère de magie qui fait oublier le terrible épisode de la Shoah. (J’ai lu)

Laver les ombres – Jeanne Benameur
Lea aime, mais elle est un champ de mines, incapable de s’abandonner à Bruno, peintre de l’immobile. En pleine tempête, elle part vers l’océan retrouver sa mère dans la maison de l’enfance. Il faut bien en avoir le coeur net. C’est à Naples, pendant la guerre, qu’un « bel ami » français promet le mariage à une jeune fille de seize ans et vend son corps dans une maison close. C’est en France qu’il faudra taire la douleur, aimer l’enfant inespérée, vivre un semblant d’apaisement au bord du précipice. En tableaux qui alternent présent et passé, peu à peu se dénouent les entraves dont le corps maternel porte les stigmates. Dans une langue retenue et vibrante, Jeanne Benameur chorégraphie les mystères de la transmission et la fervente assomption des mots qui délivrent. (Babel)

Ardoise – Philippe Djian

« « Il y a cette idée de devoir quelque chose. D’être redevable. D’avoir une ardoise quelque part. Et un jour, il faut régler ses comptes.
Ma dette, envers certains écrivains, ne sera jamais réglée. Je ne m’en acquitte que d’une faible part. D’un coeur joyeux.»

Quand vous lirez ce livre… – Sally NICHOLLS

Sam aime les dirigeables, les loups et le jeu Warhammer. Il veut être scientifique quand il sera grand. Sam est un garçon de 11 ans comme les autres. Ou presque. Car Sam a une leucémie. Alors pour savourer chaque moment de son existence, il décide d’écrire un livre. Un journal intime dans lequel il raconte son quotidien et dresse la liste des huit choses qu’il veut faire. Huit rêves à réaliser absolument avant que la maladie ne gagne la partie. Huit souhaits extravagants qui retiennent le jeune garçon sur le chemin de la vie… (Pocket)

Petit Déjeuner avec Mick Jagger – Nathalie Kuperman
Mick Jagger est sur le point de se réveiller. Il va rejoindre Nathalie dans la cuisine où elle l’attend, une tasse de café à la main. Cette scène, Nathalie l’a-t-elle vraiment vécue ? Ou bien n’est-ce qu’une image inventée, fixée à jamais dans son esprit ? Entre l’adolescente fantasque et l’écrivain qui, trente ans plus tard, tente de mettre de l’ordre dans son passé, il y a ce personnage-clé, Mick Jagger, comme la pièce manquante d’un puzzle inlassablement recommencé.
Un premier amour imaginaire. Mais aussi la meilleure façon de se raconter des histoires.
Dans ce roman où réel et fiction se mêlent, Nathalie Kuperman met en scène une jeune fille seule dans un appartement à Paris, un déménagement, une agression sexuelle, une mère déprimée, une obsession. Et le désir éperdu de rejoindre, enfin, la vraie vie. (Points)

Netherland – Joseph O’Neill

Hans et Rachel vivent à New York avec leur jeune fils lorsque surviennent les attentats du 11 Septembre. Quelques jours plus tard, ils se séparent, et Hans se retrouve seul, perdu dans Manhattan, où il ne se sent plus chez lui. Il fait la connaissance de Chuck, un homme d’affaires survolté qui rêve de lancer le cricket à New York. Sur des terrains de fortune, Hans tente d’échapper à la mélancolie. Le charisme de Chuck draine une foule de joueurs du dimanche, tous venus d’ailleurs – de Trinidad, de Guyane ou de plus loin encore -, tous persuadés que l’Amérique reste le pays des possibles.
Alors que le monde ne croit plus en rien, eux continuent d’espérer. Au milieu de ces exilés, Hans retrouve un second souffle. Mais qui est Chuck ? Il faudra des années avant que le mystère qui entoure sa véritable identité se dissipe. (Points)

Maurice à la poule –  Matthias Zschokke  (Prix Femina Etranger 2009)
Maurice passe ses jours dans son bureau du quartier nord de Berlin, là où débarquent les habitants de l’Est, une zone déclarée «sensible». Il écrit à son ami et associé Hamid à Genève, le plus souvent il ne fait rien. De l’autre côté de la cloison, quelqu’un joue du violoncelle, cela l’apaise, mais il ne réussit pas à dénicher le musicien tant le dédale des immeubles est inextricable. Il fréquente souvent le Café Solitaire, la Papeterie de Carole, passe devant le Bar à Films de Jacqueline des lieux dont les propriétaires changent souvent pour cause de faillite.
Dans ce roman fait de détails, d’esquisses et de lettres, Zschokke met en scène des existences sans gloire, des êtres blessés par la vie, pour qui il nourrit une tendresse sans limites. (Points)

La brève et merveilleuse vie d’Oscar Wao – Junot Diaz
« Peu importe en quoi vous croyez, le fukú, lui croit en vous. » Le fukú, c’est la malédiction qui frappe la famille d’Oscar, une très ancienne légende dominicaine. Oscar, lui, rêve de mondes fantastiques, s’imagine en Casanova ou Tolkien… au lieu de quoi il grandit au fond de sa classe et de son New Jersey, binoclard fou de SF, obèse et solitaire. Ses seuls superpouvoirs sont ses voyages dans l’histoire de sa famille. Nourrie des destins de ses aïeux brisés par la torture, la prison, et l’exil, la vie d’Oscar s’écrit, fulgurante et désastreuse. Et rejoint la grande Histoire, celle de la dictature de Trujillo, de la diaspora dominicaine aux États-Unis, des promesses avortées du rêve américain. (10/18)

Une odyssée américaine – Jim Harrison
Cliff, 62 ans, vit un moment important de son existence : sa femme vient de le quitter et son chien de mourir. Armé d’un puzzle coloré des Etats-Unis, il décide de tout plaquer et de prendre la route. (j’ai lu)

Hors jeu – Bertrand Guillot
La vie de Jean-Victor est bouleversée lorsqu’il décide de participer à un jeu télévisé. Sa fulgurante ascension professionnelle et sa volonté de rester un dominant vont être réduites à néant. Premier roman. (J’ai lu)

Inassouvies, nos vies de Fatou Diome

Betty, la trentaine solitaire, passe son temps à observer les habitants de l’immeuble d’en face. Son attention se focalise sur une vieille dame. A cause de son air joyeux, elle la baptise Félicité et se prend d’affection pour elle. Lorsque Félicité est envoyée dans une maison de retraite, Betty, bouleversée, remue ciel et terre pour la retrouver. Une véritable amitié est née. (j’ai lu)

Rendez-vous sur Hellocoton !

Sorties poches Juin 2010

le coeur d'une autreLe cœur d’une autre de Tatiana de Rosnay
Bruce, un quadragénaire divorcé, un peu ours, un rien misogyne, est sauvé in extremis par une greffe cardiaque. Après l’opération, sa personnalité, son comportement, ses goûts changent de façon surprenante. Il ignore encore que son nouveau coeur est celui d’une femme. Mais quand ce coeur s’emballe avec frénésie devant les tableaux d’un maître de la Renaissance italienne, Bruce veut comprendre. Qui était son donneur ? Quelle avait été sa vie ? Des palais austères de Toscane aux sommets laiteux des Grisons, Bruce mène l’enquête. Lorsqu’il découvrira la vérité, il ne sera plus jamais le même… (le livre de poche)
Lu par Majanissa

l'amour est à la lettre aL’amour est à la lettre A de Paola Calvetti
Tout quitter pour ouvrir la librairie de ses rêves, voila le pari fou que fait Emma, une milanaise énergique et romantique, à l’aube de ses cinquante ans. Unique en son genre, la librairie Rêves&Sortilèges, spécialisée dans les romans d’amour, devient le lieu de rendez-vous des cœurs brisés, amoureux ou solitaires passionnés. Et c’est justement entre les rayons « Pour l’éternité » et « A corps libres » qu’Emma va retrouver Federico, son flirt de jeunesse. Marié, il vit aujourd’hui à New-York. Pourtant une correspondance secrète s’établie entre les anciens amants qui, au fil des jours, vont réapprendre à se connaître et à s’aimer. Un roman hors normes, vibrant hommage au pouvoir des mots et de la littérature. (10/18)
Mon avis, lu aussi par Cuné, Keisha, Schlabaya, Laure, Canel

la porte des enfersLa porte des enfers de Laurent Gaudé
Naples, 1980.  Lorsque la fusillade s’arrête, Matteo découvre que l’enfant est mort. Ce qui se passe ensuite, Matteo et Giuliana, son épouse, ne s’en souviennent pas. Ils ont le sentiment d’être hors de la vie, leur douleur ne connaît pas de repos. Chauffeur de taxi, Matteo erre sans but d’un point à l’autre de la ville, travaillant désormais de nuit pour ne pas voir le monde. Un jour, Giuliana lui demande de retrouver et de supprimer le meurtrier de leur fils. Parce qu’il échoue, elle disparaît. Matteo, de son côté, apprend dans un café où se croisent d’étranges consommateurs qu’il est possible de descendre aux Enfers. (Babel)
Lu par Amanda, Dédale (Biblioblog), Kathel

la tendresse des loupsLa tendresse de loups de Stef Penney
En Nouvelle-Ecosse, à Dove River, petit village à la frontière du Grand Nord, un trappeur est retrouvé mort dans sa cabane, égorgé et scalpé. Dans cette communauté pieuse où la plupart des autochtones sont des chasseurs ou des guides, la nouvelle provoque une onde de choc. Surtout pour Mme Ross qui a découvert le corps et constaté dans la foulée la disparition de son fils Francis. Incapable de croire en sa culpabilité et accompagnée de Parker, un énigmatique trappeur Indien, elle se lance à sa poursuite, au nord du nord, dans l’immensité impénétrable des plaines hostiles. Roman d’aventures, western glacé, Stef Penney signe un récit haletant, où se mêlent le suspense et l’épopée, la violence et la nostalgie des grands espaces.
Lu par Cuné, Kathel

la couturiereLa couturière de Frances de Pontes Peebles
Brésil, 1920. Orphelines, Emilia et Luzia Dos Santos auraient pu être de modestes couturières unies à jamais dans l’adversité. Mais le destin en a voulu autrement et elles seront bientôt séparées par les déchirements d’un pays en proie aux coups d’Etat et aux révoltes populaires. Tout opposera en effet les deux sœurs : Emilia qui ne connaîtra que tourments et désillusions en épousant un notable de Recife, et Luzia qui sera kidnappée par un des plus célèbres Cangaceiros, ces bandits mercenaires qui terrorisent les propriétaires terriens. Prenant bientôt fait et cause pour les paysans affamés du Sertao, celle qui sera surnommée la Couturière devient plus impitoyable encore que ses ravisseurs. La femme-bandit et l’épouse déçue n’en ont décidément pas fini avec les rivalités de classes et de clans. Frances de Pontes Peebles fait revivre ici l’histoire tumultueuse du Brésil de son enfance et brosse le portrait saisissant de deux femmes extraordinaires.
Lu par Armande.

Rose Sainte-Nitouche de Mary Wesley
Avec Ned, aussi fortuné qu’attentionné, le mariage de Rose serait raisonnable. Mais la veille de ses noces, le ténébreux Mylo plonge la fiancée dans le trouble :  » Au lit avec lui, tu te demanderas si cet étrange acte sexuel ne toucherait pas au sublime avec moi « . Pendant près de cinquante ans, la sainte-nitouche est une épouse dévouée. En façade seulement. Veuve, Rose tombe le masque. Derrière les sages apparences, le marivaudage. Si Rose était épanouie, elle l’était entre un mari sécurité et un amant passionné. Impertinente apologie de la vieillesse triomphante et de l’amour libre, Rose, sainte-nitouche a la saveur d’un bonbon anglais aigre-doux. (j’ai lu)
Lu par Clarabel, Cathulu

les moustaches de stalineLes moustaches de Staline de François Ceresa
Grand Hôtel, Cabourg. Jean tombe par hasard sur Garance, un amour de jeunesse. Est-ce vraiment le hasard ? Ils partent sur les traces du passé. Dans les années 70, pendant les vacances, Yvonne, la mère de Garance, mannequin et écrivain, recevait dans sa villa des artistes et des intellectuels. Avant l’heure de l’apéritif, elle faisait du bronzage intégral dans les dunes. Jean trouvait qu’elle ressemblait à Candice Bergen. Il admirait aussi ses amis. Avec eux, rien n’était banal. Tous étaient amoureux d’Yvonne, mais cela ne le choquait pas puisqu’il l’était aussi. Il n’imaginait pas à quels désastres tout cela mènerait. (Editions du rocher)
Lu par Mango, Clarabel

L’excuse de Julie Wolkenstein
J’aurais dû m’en apercevoir dès le début : la première fois que je l’ai vue, le soir où elle a débarqué sur l’île avec ma mère et s’est encadrée dans la porte-fenêtre, éblouie par le décalage horaire et le coucher de soleil, tout coïncidait, tout concordait. Nous reproduisions déjà à notre insu la situation de départ de ce vieux bouquin de James que, comme tous les étudiants américains, j’avais lu à la fac quelques années plus tôt. Sur le moment je n’ai rien compris. Mais maintenant j’en suis sûr : sa personnalité, sa vie, ses voyages, ses amis, les hommes qui l’ont aimée, celui qu’elle a épousé, ses enfants, ses deuils, tout a été écrit, imaginé il y a un siècle. Je ne suis pas superstitieux. Je ne suis pas fou. Je ne crois pas au destin. Mais le sien imite exactement celui d’un personnage de roman qu’elle ne connaît même pas. Et qui se termine par ma mort – je veux dire la mort de mon modèle, Ralph. Elle, l’héroïne, on ne sait pas ce qu’elle va devenir. Mais je peux peut-être déjouer cette espèce de malédiction. Je n’ai plus beaucoup de temps, je sais ce qui me reste à faire.
Lu par Laure, Clochette, Papillon, Clarabel

firminFirmin, autobiographie d’un grignoteur de livres de Sam Savage
Autobiographie d’un grignoteur de livres, Firmin raconte l’histoire d’un rongeur érudit qui a vu le jour clans les sous-sols d’une librairie de Scollay Square, vieux quartier en péril du Boston des années 1960. Plein d’appétit pour les mots, épris de nourritures spirituelles autant que terrestres, Firmin ne peut communiquer tous ses coups de cœur ni exprimer ses détresses, et voit avec révolte se déliter sa race comme son quartier, cernés par l’incompréhension des hommes et par les mécanismes du profit. Mais la rencontre avec un romancier marginal le sauve du pessimisme ambiant. Superbe hommage aux valeurs de l’écrit et aux singularités de toutes espèces, l’aventure de Firmin est aussi un fabuleux trait d’union entre littérature, exclusion et résistance.
Lu par Laure, Keisha, Clarabel, Dédale (Biblioblog), Yspaddaden

Le général et moi de Daniel Picouly
29 mai 1968, la France est paralysée par les grèves et le président de Gaulle rejoint la résidence du général Massu à Baden-Baden à bord d’un hélicoptère. Une journée historique débute pour le narrateur, fervent gaulliste, dans les coulisses des ministères et de l’Assemblée jusqu’à sa rencontre avec une éditrice parisienne au café de l’Odéon. (Le livre de poche)

Le mystère du lac de Robert Mc Cammon
Dans la tranquille petite ville de Zéphyr, Alabama,dans les années 60, le jeune Cory et son père sont témoins d’un horrible accident : un inconnu, prisonnier d’une voiture, disparaît dans les profondeurs d’un lac. A Zephyr, soudain, les démons se réveillent. Le temps de 4 saisons, durant lesquelles surgissent vrais méchnats et créatures fantasmagoriques, Cory élucide les mystères qui l’entourent, découvre le monde des adultes, et notamment une vieille Noire de cent six ans qui charme les serpents et connaît le langage des morts. Initié à ces mystères, Cory comprend qu’outre la santé mentale de son père, sa vie est également en jeu. (le livre de poche)
Mon avis.

les âmes bruléesLes âmes brulées d’Andrew Davidson
Que feriez-vous si vous vous réveilliez sur un lit d’hôpital, le corps brûlé et couvert de cicatrices? Il ne vous resterait qu’à attendre la mort. A moins qu’un ange passe votre porte… C’est le destin hors norme du héros des Âmes brûlées. L’accident terrible qui le met sur la voie mystique de sa rédemption. Et le début d’une aventure hallucinante, du Moyen Âge à nos jours, de l’enfer à l’amour. (Pocket)
Lu par Cuné, Pimprenelle, Abeille, Karine.

Rendez-vous sur Hellocoton !