Catégorie : Lectures 2013

Petit bilan 2013

Cette année je n’ai aucun mal à établir mon top 3 parmi mes 55 lectures de l’année (hors albums et BD), il a suffi d’un simple coup d’œil sur la liste de mes lectures pour que 3 romans se détachent nettement:

coups de coeur 2013

coeur La singulière tristesse du gâteau au citron d’Aimee Bender: Je n’ai pas rédigé de billet sur ce roman, et je le  regrette! C’est  l’histoire d’une petite fille qui a un don, celui de ressentir les émotions des gens à travers les plats qu’ils préparent.  Un roman familial qui évoque de manière remarquable le poids des sentiments, un livre doux et émouvant, drôle et tragique à la fois. Et la bonne nouvelle c’est que ce livre sortira en poche le mois prochain.

coeurEsprit d’hiver de Laura Kasischke: La confrontation entre une mère et sa fille un matin de noël, un huis-clos glaçant par mon auteur chouchou. Vous pouvez lire mon avis ici.

coeurNos étoiles contraires de John Green: L’histoire d’amour de deux adolescents atteints d’un cancer, un roman superbe dont on ne sort pas indemne et dont l’adaptation sortira en septembre 2014. Mon billet est .

 

lectures 2013

Mais j’ai aimé bien d’autres titres cette année notamment Le soleil à mes pieds de Delphine Bertholon, Daffodil Silver d’Isabelle Monnin, Secret d’été d’Elin Hilderbrand, le premier tome de Soeurs sorcières, le journal de Frankie Pratt de Caroline Preston, Les faibles et les forts de Judith Perrignon…

Il y a eu aussi quelques coups de griffes, je pense surtout à mon billet sur La preuve du paradis d’Eben Alexander, qui a suscité pas mal de réactions désagréables, au point que j’ai du fermer les commentaires (ce qui n’a pas empêché certains lecteurs de m’insulter par mail!).

J’ai lu aussi beaucoup d’albums en 2013, même si je n’en ai finalement présenté qu’une dizaine sur le blog.  Je vous conseille particulièrement Les fantastiques livres volants de Morris Lessmore de William Joyce, La maison hantée de Jan Pienkowski et Paul d’Alice Brière et Csil.

Et vous, quels ont été vos coups de cœur en 2013? 😉

 

Rendez-vous sur Hellocoton !

[Roman] Esprit d’hiver – Laura Kasischke

esprit d'hiver

Comme chaque année Holly s’apprête à recevoir sa belle-famille et quelques amis pour le repas de Noël. Mais cette fois rien ne se déroule comme d’habitude. Holly et son mari Eric  ont un peu abusé du lait de poule la veille au soir et ne se sont pas réveillés à temps ce matin, Eric est en retard pour aller chercher ses parents à l’aéroport, la neige menace la bonne organisation de la journée, et leur fille Tatiana, adoptée 13 ans plus tôt dans un orphelinat russe, semble quant à elle d’humeur belliqueuse. Et surtout depuis son réveil Holly a une petite phrase dans la tête qui la poursuit comme une obsession,  Quelque chose les avait suivis depuis la Russie jusque chez eux

Un nouveau roman de Laura Kasischke est toujours pour moi un évènement car elle est devenue au fil des années mon auteur fétiche. J’ai désormais lu presque toute son œuvre (à part Un oiseau blanc dans le blizzard) je vous ai d’ailleurs déjà parlé sur ce blog de Les revenants ou de La vie devant ses yeux (adapté au cinéma avec Uma Thurman dans le rôle principal).

Esprit d’hiver est un huis-clos glaçant qui tourne autour de la confrontation entre une mère et sa fille adolescente. Le récit alterne le moment présent – cette matinée de Noël où rien ne se passe comme prévu – et les souvenirs d’Holly, principalement ce voyage en Sibérie bien des années plus tôt pour aller chercher sa fille adoptive. Laura Kasischke arrive à créer une impalpable sensation de malaise tout au long du roman, sans qu’on arrive à savoir précisément d’où elle vient. La menace plane, chaque détail du quotidien devient une insupportable source d’angoisse: Un rôti qui cuit, un verre qui se casse, un téléphone qui sonne, la neige qui tombe suffisent à mettre les nerfs du lecteur à rude épreuve.

Holly, Eric et Tatiana forment la famille typique de la middle-class américaine telle qu’on l’imagine,  attachée aux convenances et aux traditions, aux apparences qu’il faut sauvegarder à tout prix, vivant dans le souci de toujours faire ce que l’on attend d’eux. Mais dès que l’on gratte un peu, le vernis craque: Les invités que finalement Holly n’aime pas vraiment, une lourde histoire familiale marquée par la maladie, une vocation frustrée d’écrivain…

Certains lecteurs  ont trouvé ce roman plat ou ennuyeux. Pour apprécier toute la dimension de ce roman, je crois qu’il faut d’abord accepter de s’ennuyer un peu, parce qu’effectivement il ne s’y passe rien ou presque. La récompense c’est la chute, vertigineuse, poignante, qui remet en perspective tout le roman.  Thriller psychologique, drame familial, récit fantastique, Esprit d’hiver est un roman étouffant, oppressant, suffoquant, avec cette idée sous-jacente, qui revient dans tous les romans de Kasischke, que chacun est responsable de son destin et de ses (mauvais) choix. Le style de Laura Kasischke exerce toujours sur moi la même fascination (Comment arrive-t-elle à en dire tant sur l’âme humaine avec une telle économie de moyens?) et ce  roman brillant confirme pour moi qu’elle est l’un des plus grands écrivains actuels.

Esprit d’hiver, éditions Bourgois août 2013, 276 pages – 5 étoiles
Lu dans le cadre des Matchs Littéraires de Priceminister. Ma note: 17/20

Challenge 50 états, 50 billets (Michigan)

Rendez-vous sur Hellocoton !

[Pop-up] La maison hantée – Jan Pienkowski

la maison hantée

 J’adore les livres-jeux, à rabats, les tirettes, les pop-up… Je m’en donne à cœur joie avec les livres de ma fille, mais celui-là il n’est que pour moi (parce qu’il fait un-peu-peur quand même).

La maison hantée de Jan Pienkowski est un grand classique, publié pour la 1ère fois en 1979 et réédité récemment par les éditions Nathan. Il n’y a pas vraiment d’histoire (une personne que l’on ne voit pas guide un médecin dans sa maison particulièrement lugubre) ou en tous cas elle n’est qu’un prétexte pour visiter une à une les pièces de cette maison hantée.

Dès l’entrée le ton est donné avec un tableau qui semble vous suivre du regard, les placards de la cuisine cachent des mets peu ragoutants et la salle de bains est occupée par de drôles de bestioles. Dans la chambre je vous déconseille d’ouvrir l’armoire ou d’entrouvrir le rideau du baldaquin… Bouh! Et que veut donc ce maudit chat noir qui les suit partout? La visite du docteur s’achèvera (littéralement) dans le grenier. Un pop-up baroque et terrifiant, qui fourmille de détails et de surprises (n’oubliez pas de jeter un oeil par la fenêtre), j’ai adoré!

la maison hantée entrée la maison hantée salle de bains

La maison hantée de Jan Pienkowski, éditions Nathan, 12 pages (à partir de 4 ans environ) – 5 étoiles
Challenge Je lis aussi des albums 2013

Rendez-vous sur Hellocoton !

[Recueil de nouvelles] Nouvelles d’ados – Prix Clara 2013

prix clara

Créé en 2006 en mémoire de Clara, décédée à 13 ans des suites d’une malformation cardiaque, le Prix Clara récompense  chaque année les lauréats d’un concours de nouvelles réservé aux adolescents de moins de 17 ans. Le jury, présidé par Erik Orsenna, est composé de onze personnalités du monde des lettres et de l’édition. Tous les bénéfices de la vente de ce livre seront versés à l’Association pour la recherche en cardiologie du foetus à l’adulte (ARCFA) de l’hopital Necker – Enfants malades.

Ce recueil est donc composé des six nouvelles sélectionnées pour cette édition 2013, et j’ai vraiment été épatée par la qualité de tous ces textes, même si certains m’ont plus touchée que d’autres selon leurs thèmes.

  • J’ai particulièrement aimé Le rouge d’un champ de coquelicots de Benjamin Joly, l’histoire d’un petit garçon qui rencontre une fillette attendant chaque matin le bus magique qui va l’emmener très loin de chez elle. Un sujet fort traité de façon très douce et délicate.
  • Vim Corpus Tulit est l’histoire choc d’une rencontre entre un médecin et une femme battue, j’ai été époustouflée par le style très maitrisé et par la maturité de l’auteur sur ce sujet délicat.
  • Lavi’s jean d’Eugénie Ribault est sans doute la nouvelle la plus originale puisque le narrateur est un jean, qui nous raconte toutes les étapes de sa vie, de sa fabrication dans des ateliers insalubres d’un lointain pays par des ouvriers malades et exploités à l’armoire d’une petite fille trop gâtée.

Le livre contient 3 autres nouvelles, Hyperbole d’Irène Bertherat (qui dresse le portrait d’un professeur plutôt antipathique, le style m’a fait un peu penser à Amélie Nothomb) Sombre dessin de Marie Bouvier (l’histoire d’un jeune peintre particulièrement doué, mais la chute de l’histoire change toute la perspective du récit) et Tel un martyr d’Elorn Gouasdoué (l’histoire d’un prisonnier placé sous la surveillance d’un gardien menaçant, et là aussi gare à la chute!).

Je vous recommande donc chaudement ce livre, non seulement parce qu’en l’achetant vous participerez à une bonne  action, mais aussi parce que c’est un excellent recueil de nouvelles, tout simplement.

Si vous souhaitez participer à l’édition 2014, vous trouverez toutes les infos sur le blog du Prix Clara.
Nouvelles d’ados, Prix Clara 2013, Editions Héloïse d’Ormesson, 118 pages.

Rendez-vous sur Hellocoton !

[Album] Les fantastiques livres volants de Morris Lessmore – William Joyce

les fantastiques livres volants

Amoureux des mots, des histoires et des livres, Morris Lessmore remplit chaque jour le livre de sa vie, y consignant ses joies et ses peines, ses espoirs et son savoir. Mais un jour le vent se met à souffler si fort qu’il disperse tout le savoir de Morris et tous les mots de son livre. Errant au hasard Morris croise une jeune femme et ses livres volants (alors que son propre livre reste cloué au sol) qui le guident vers une énorme bibliothèque. Il y passera le reste de sa vie, prenant soin de ses compagnons de papier, conseillant des lectures à tous ceux qui le souhaitent. Un jour il doit partir, et c’est une petite fille qui prendra sa place, guidée à son tour par le livre de Morris, qui sait désormais voler lui aussi.

les fantastiques livres volants 006

Je me suis vraiment régalée avec cet album repéré chez George il y a quelques mois. C’est un très bel hommage à la lecture, un MAGNIFIQUE album superbement illustré (dans un style rétro années 50). Il y a tout un jeu entre les illustrations en noir et blanc (quand le personnage a tout perdu) et la couleur (les passants récupèrent leurs couleurs quand Morris leur donne un livre). C’est un récit métaphorique sur tout ce que peut nous apporter la lecture, l’évasion, le savoir, le bonheur, le sentiment de n’être jamais seul, le lien social, la transmission… Prenez soin de vos livres, lisez les surtout, et ils prendront soin de vous.

les fantastiques livres volants 008

J’ai tellement aimé cet album que je l’ai lu 3 fois de suite, et je le conseille chaudement à tous les amoureux des livres, petits et grands. Les fantastiques livres volants de Morris Lessmore est l’adaptation d’un dessin animé tout aussi splendide réalisé par William Joyce, pour lequel il a reçu l’Oscar du meilleur film d’animation en 2012,  et que vous pouvez voir en cliquant ici.

Les fantastiques livres volants de Morris Lessmore, Bayard jeunesse 2013 – 5 étoiles
Challenge Je lis aussi des albums
Challenge Petit Bac (Catégorie Objet)

Rendez-vous sur Hellocoton !