[Roman] Sang Impur – Hugo Hamilton

Dans ce roman autobiographique, Hugo Hamilton évoque son enfance dans l’Irlande des années 50-60. Entre un père nationaliste et une mère Allemande, le petit garçon peine à trouver son identité. Au sein du foyer, il est battu par son père dès qu’il prononce un mot d’anglais, tandis qu’à l’extérieur les autres enfants le traitent de
nazi.

Sang Impur est le témoignage émouvant d’un enfant écartelé entre ses différentes origines, écrasé par la lutte vaine de son père, et par les fardeaux que portent sa mère depuis la guerre. Malgré tout Hugo Hamilton ne sombre jamais dans le misérabilisme, son regard d’enfant ne connaît pas encore la colère ou l’amertume, grâce à la présence lumineuse d’une mère aimante.


Phebus 2004/ Points 2007 – PRIX FEMINA ETRANGER 2004 – 3 etoiles

Rendez-vous sur Hellocoton !

[Roman] L’ombre du vent – Carlos Ruiz Zafon

En 1945, le jeune Daniel vit seul avec son père, libraire à Barcelone. Un soir, celui-ci le conduit au « cimetière des livres oubliés », une mystérieuse et gigantesque bibliothèque fréquentés par quelques passionnés. Daniel y choisit un livre, L’ombre du vent. Cette lecture va l’emmener dans une quête hallucinée sur les traces de son auteur, un certain Julian Carax, dont l’existence reste entourée de mystères.

L’ombre du vent tient tout à la fois du roman d’aventures, du récit d’apprentissage et de l’enquête surnaturelle. Fantômes, amours impossibles, secrets, scènes noyées dans la nuit et le brouillard, créent une atmosphère envoûtante. Si la subtile imbrication des différentes histoires rend la lecture parfois un peu difficile, cela reste un roman enthousiasmant.

Grasset 2004/ Pocket 2013 – Note/4 etoiles

Rendez-vous sur Hellocoton !

Prix Littéraires

Retour sur deux prix littéraires attribués ces derniers jours:



Le Prix du Livre Inter a été attribué à L’étourdissement de Joël Egloff.

31ème édition de ce prix présidé cette année par l’écrivain Olivier Rolin et dont le jury était composé de 24 auditeurs.

Le site de France Inter

– Le Grand Prix des lectrices de Elle (roman) a été attribué à Un secret de Philippe Grimbert. Le prix du roman policier est allé à Passage du désir de Dominique Sylvain et celui du document à Lire Lolita à Téhéran d’Azar Nafisi.

Le jury de cette 36ème édition était composé de 120 lectrices.

Le site du magazine Elle.

Vous pouvez aussi découvrir tous les titres lus par le jury.



Rendez-vous sur Hellocoton !

Ensemble c’est tout – Anna Gavalda

4-etoiles.gif



Quatre personnages abîmés par la vie, un peu sauvages et perdus, tentent de s’apprivoiser: Il y a Camille, femme de ménage et artiste
contrariée; Philibert, l’aristocrate désargenté, féru d’histoire et hypersensible; Frank, le cuisinier rustaud qui doit s’occuper de sa grand-mère Paulette, de plus en plus dépendante.

Anna Gavalda séduit par la simplicité de son écriture, la justesse de ses dialogues, le grain de folie de ses personnages. Pas d’effets
superflus ou d’intrigue fouillée, elle mise sur l’humour et les sentiments, sans jamais tomber dans la mièvrerie. Malgré quelques longueurs, c’est un livre qui touche au cœur!

« Ensemble c’est tout » a déjà une belle carrière, puisque plus de 500 000 exemplaires ont
été écoulés depuis sa sortie.

Le Dilettante 2004, 603 pages, 22€

A lire aussi: Je voudrais que quelqu’un m’attende quelque part, recueil de nouvelles publié chez J’ai lu.

Rendez-vous sur Hellocoton !

Les Trois médecins – Martin Winckler

En 1999, Martin Winckler connaissait son premier succès de librairie grâce à La maladie de Sachs dans lequel il racontait le quotidien d’un médecin généraliste, Bruno Sachs. Dans Les trois médecins, l’on retrouve notre héros quelques années plus tôt, pendant ses études de médecine. Parallèlement à une histoire d’amitié entre quatre futurs médecins, leurs amours et leurs emmerdes, Martin Winckler dresse le portrait de la médecine dans les années 70: le carcan rigide des études, les humiliations et les conflits au sein des facs, le combat pour le droit des femmes (avortement et contraception), la remise en question de la place du médecin et de son rapport au patient, ou les premiers scandales pharmaceutiques (comme celui du distilbène).

La construction du roman, inspirée de Les trois mousquetaires d’Alexandre Dumas, est assez complexe. Ce roman polyphonique alterne les époques, les points de vues, les articles médicaux. Les Trois médecins est un livre foisonnant qui réussit le tour de force d’être à la fois divertissant et instructif, porté par le talent de Martin Winckler pour évoquer des tranches de vies.

P.O.L 2004/Folio 2006 – Note/4 etoiles

Rendez-vous sur Hellocoton !